Cotation du 22/09/2021 à 17h04 Hermes International +0,43% 1 287,50€

Hermès : au sommet après un premier trimestre explosif

Hermès : au sommet après un premier trimestre explosif
Hermès : au sommet après un premier trimestre explosif
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Hermès a encore réalisé une performance remarquable au premier trimestre avec un chiffre d'affaires consolidé de 2,084 milliards d'euros, en hausse de 44% à taux de change constants et de 38% à taux de change courants. Le consensus était positionné à 1,85 MdE avec une croissance à change constant estimée à environ 27%. La croissance en données comparables par rapport au premier trimestre 2019 est de 33%.

Envolée des ventes en Asie

L'Asie hors Japon (+94%) réalise une excellente performance dans l'ensemble de la zone, portée par la forte dynamique de la Grande Chine, et par une activité soutenue en Corée, en Thaïlande, à Singapour et en Australie. L'Amérique (+23%) a renoué avec la croissance amorcée fin 2020 et réalise un bon premier trimestre en dépit des contraintes locales. En revanche, l'Europe hors France (-1 %) et la France (-9 %) restent pénalisées par la nouvelle vague de restrictions sur le premier trimestre et par les fermetures d'une partie des magasins dans plusieurs pays, notamment au Royaume-Uni, en Allemagne et en Suisse.

Compte tenu des incertitudes liées à la pandémie, le sellier ne fournit pas d'objectif pour l'exercice en cours. À moyen terme, malgré les incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde, le groupe confirme un objectif de progression du chiffre d'affaires à taux constants ambitieux.

L'action au sommet

Les investisseurs saluent logiquement cette performance avec un titre qui avance de 1,75% à 1.045 euros, au plus haut historique. Bernstein note que la société a "pulvérisé" les attentes du consensus et confirme le dynamisme de la demande mondiale de produits de luxe. Les chiffres d'Hermès sont "particulièrement remarquables" compte tenu des augmentations de prix plus faibles de la société pour l'année fiscale 2020 et des contraintes de capacité dues à l'intégration en amont. Après LVMH, Hermès fournit une nouvelle indication d'une sortie en forme de V de la crise liée à la pandémie de Covid-19 pour les entreprises de l'industrie, souligne le broker.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !