Cotation du 03/12/2021 à 17h35 Hermes International -0,65% 1 606,50€

Hermès : accélère, encore plus haut !

Hermès : accélère, encore plus haut !
Hermès : accélère, encore plus haut !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Hermès ne s'arrête plus ! Le titre du sellier accroît ses gains cet après-midi et affiche désormais un bond de près de 5% à 1.621 euros. La valeur aligne une sixième séance consécutive dans le vert et évolue sur des niveaux jamais atteints. Comme l'ensemble du secteur du luxe, le titre bénéficie à plein de la reprise mondiale après le coup de bambou de l'an passé. Dans une étude dévoilée la semaine passée, le cabinet de conseil Bain estime que l'industrie du luxe, dopée par le regain des achats aux Etats-Unis et en Chine, pourrait effacer les effets de la pandémie de Covid-19 dès cette année et renouer avec les niveaux de 2019, voire les dépasser.

Bain affirme que les ventes mondiales de produits de luxe (vêtements, maroquinerie, joaillerie) pourraient atteindre 283 milliards d'euros cette année, une augmentation de 4% à taux de change constant par rapport à 2019 (quelque 280 milliards d'euros), avant que la crise sanitaire ne frappe. Les ventes dans le secteur ont globalement chuté de 23% en 2020, au coeur de la pandémie, du jamais vu depuis 2009. Les plus grandes entreprises du secteur, comme LVMH, Hermès et Kering, ont déjà nettement bien rebondi, dégageant des résultats supérieurs aux niveaux de 2019.

En outre, un article de l'agence 'Reuters' évoquant une possible entrée du titre dans l'indice EUROSTOXX 50 entretient la phase ascendante de l'action.

Du côté des analystes, AlphaValue, qui est à 'vendre' sur le dossier, estime que le fabricant des sacs à main Birkin et Kelly est celui qui souffrira probablement le moins du renforcement de la réglementation en Chine. Les longues listes d'attente pour plusieurs produits emblématiques de la marque l'aident à conserver son "magnétisme" et rendent Hermes plus résilient aux facteurs externes. L'action est "solide comme un roc" dans la tempête chinoise : contrairement à ses pairs, elle n'a pas besoin d'ambassadeurs, ce qui en fait la marque la moins affectée par le renforcement de la réglementation à Pékin, affirme le courtier, qui ajuste sa cible de 1.140 à 1.148 euros.

Globalement, le marché est assez partagé sur Hermès en raison notamment des niveaux de valorisation atteints par le sellier. 6 analystes conseillent encore d''acheter' le titre, 11 sont à 'conserver' et 4 à 'vendre'. L'objectif moyen à douze mois est de 1.277,3 euros (consensus 'Bloomberg').

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !