»
»
»
»
Consultation
Cotation du 13/07/2018 à 22h15 Harley-Davidson -0,72% 42,930$
  • HOG - US4128221086
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Harley-Davidson : taxé comme jamais ?

Harley-Davidson : taxé comme jamais ?

Harley-Davidson : taxé comme jamais ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Harley-Davidson débute la journée en repli léger à Wall Street sur les 41$, après sa lourde correction de la veille. Le titre résiste plutôt bien, alors que le groupe subit pourtant ce jour les attaques de Donald Trump, qui estime que la guerre commerciale actuelle avec l'Europe constitue un prétexte facile... Harley a annoncé hier sa volonté de délocaliser la production destinée à cette région européenne, afin de contourner les barrières douanières. Trump assure aujourd'hui sur Twitter que le groupe considérait déjà un transfert de production vers la Thaïlande.

Le fabricant de motos a prévenu que les prélèvements douaniers de l'Union européenne sur les produits importés des États-Unis allaient en moyenne ajouter 2.200$ au coût d'un de ses véhicules. Les prélèvements de l'UE sur les motos du groupe provenant des USA vont en effet passer de 6% à 31%. Harley ne modifiera pas ses prix 'retail' suggérés ou ses prix de gros en Europe. Le groupe juge en effet que de telles hausses des prix auraient des conséquences adverses immédiates et durables sur son activité dans la région.

Sur Twitter, Trump poursuit pourtant son offensive, s'attaquant au groupe et à ses plans de délocalisation. "Plus tôt cette année, Harley-Davidson avait annoncé qu'il allait déplacer la majeure partie de ses opérations de production de Kansas City vers la Thaïlande. C'était bien avant que les Tarifs douaniers ne soient annoncés. Ainsi, ils utilisent juste les Tarifs / la Guerre Commerciale comme une excuse. Cela montre à quel point le commerce est déséquilibré et injuste, mais nous résoudrons cela...", a promis Trump, qui menace le groupe de lourdes taxes.

Le Président américain, manifestement très remonté, a ajouté : "Une Harley-Davidson ne devrait jamais être construite dans un autre pays-jamais! Leurs employés et clients sont déjà très en colère contre eux. S'ils partent, regardez, ce sera le début de la fin - ils se sont rendus, ils ont abandonné! L'Aura se sera envolée et ils seront taxés comme jamais auparavant!"

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com