»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/02/2019 à 11h30 Guy Degrenne -0,88% 0,224€
  • GUYD - FR0004035061
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Guy Degrenne n'atteindra pas ses objectifs, un nouveau plan stratégique à l'étude

Guy Degrenne n'atteindra pas ses objectifs, un nouveau plan stratégique à l'étude
Guy Degrenne n'atteindra pas ses objectifs, un nouveau plan stratégique à l'étude

(Boursier.com) — Le spécialiste des arts de la table Guy Degrenne se débat toujours avec des marchés difficiles, que ce soit chez les professionnels ou les particuliers. En marge de ses résultats semestriels, il avertit que l'objectif de retour à l'équilibre opérationnel ne sera pas atteint fin mars. Le conseil a demandé au nouveau directeur général un plan stratégique d'ici la fin juin.

Les ventes ont baissé de -4,5% au cours du premier semestre de l'exercice qui s'achèvera le 30 mars, à 40,4 millions d'euros, en dépit de l'intégration de la société Thérias & L'Econome, acquise en septembre 2015. Après un bon démarrage (+3% au premier trimestre), le second trimestre fiscal est reparti en baisse, notamment en France et plus particulièrement dans l'hôtellerie restauration. Sur l'ensemble du semestre, l'activité internationale est en progression de 3% à 10,3 ME tandis que la France se contracte de -6,8% à 30,1 ME. Outre l'activité avec les professionnels, Guy Degrenne souligne que la vente de détail aux particuliers est particulièrement morose. Seule rayon de soleil, la vente directe par internet, qui enregistre une croissance de 20% sur la période.

Le résultat opérationnel courant est en légère décrue à cause de la baisse d'activité, sur une perte de -1,6 ME contre -1,4 ME un an avant. Le résultat net est déficitaire de -2,9 ME (-1,6 ME précédemment), alourdi par 0,5 ME de charges exceptionnelles. Le management est parvenu à limiter les sorties de liquidités, avec un cash-flow libre négatif de -2,2 ME après -8,4 ME, grâce à l'amélioration du BFR, liée principalement à la réduction du crédit clients. Le ratio d'endettement reste proche de celui du millésime précédent à 26,1%.

Pas d'équilibre cette année

Le groupe rappelle la nomination de Thomas Mulliez au poste de directeur général à compter du 10 octobre, avec pour objectif d'accélérer la croissance et d'améliorer la rentabilité. L'une des premières décisions fortes de la nouvelle direction est de cesser la distribution en grandes et moyennes surfaces à partir de la fin de l'année 2017. Cette activité représentait sur le dernier exercice clos 4,3 ME de chiffre d'affaires. Son arrêt devrait avoir un effet positif sur la rentabilité. Par ailleurs, l'objectif de retour à la rentabilité opérationnelle ne sera pas atteint sur l'exercice en cours, prévient le groupe, qui confirme néanmoins que le fonds de roulement net consolidé est suffisant pour faire face aux obligations au cours des douze prochains mois. Le conseil d'administration a demandé à l'équipe de Thomas Mulliez de préparer une nouvelle mouture du plan stratégique, qui devra être présentée entre avril et juin prochain.

©2017-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com