Cotation du 21/10/2021 à 17h20 Groupe Partouche -0,50% 20,000€
  • PARP - FR0012612646
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Groupe Partouche : en perte de 88 ME au 1er semestre

Groupe Partouche : en perte de 88 ME au 1er semestre
Groupe Partouche : en perte de 88 ME au 1er semestre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Pour le 1er semestre 2020-2021, les performances opérationnelles de Groupe Partouche restent affectées par la crise sanitaire. Sur la période, le Produit Brut des Jeux (PBJ) enregistre, par rapport à la même période un an plus tôt, une baisse de -80,9% à 50 ME. Le chiffre d'affaires recule de -74,3% à 47,2 ME.

L'Ebitda du groupe devient négatif à -42 ME (29,8 ME au 1er semestre 2020).

Le résultat opérationnel courant (ROC) s'établit à -73,2 ME (+0,3 ME un an plus tôt), dégradation directement corrélée à l'arrêt d'activité et donc du chiffre d'affaires.

Par activité, le ROC du secteur casinotier atteint -68,2 ME (+6,6 ME en 2020) affecté par la fermeture des casinos du Groupe sur le semestre, à l'exception du ROC du casino d'Ostende qui enregistre une augmentation grâce à la croissance du ROC du online de +1,1 ME. Le ROC du secteur hôtelier se replie légèrement à -2,2 ME (-1,7 ME en 2020). L'hôtel Aquabella à Aix-en-Provence est resté ouvert sur l'ensemble du semestre en fonctionnant au ralenti tandis que l'hôtel Cosmos à Contrexéville est resté fermé. Enfin, le ROC déficitaire du secteur "Autres" s'améliore à -2,8 ME au 1er semestre 2021 (-4,7 ME au 1er semestre 2020), compte tenu principalement de l'accroissement significatif du ROC des paris sportifs en Belgique (+1 ME).

Le résultat opérationnel non courant est une charge nette de -8,6 ME, (-2,7 ME au S1 2020). En Belgique, un ancien litige a été remporté contre l'Etat Belge générant un profit non récurrent de 5,8 ME. A l'inverse, la poursuite de la crise sanitaire a conduit le groupe à réaliser des tests de dépréciation supplémentaires de ses écarts d'acquisition dès l'arrêté semestriel. Ainsi, les dépréciations des écarts d'acquisition au 1er semestre 2021 ont totalisé -15 ME.

Au final, le résultat net est une perte de -88 ME (-3,9 ME au 30 avril 2020).

Situation financière

Avec une "trésorerie nette de prélèvements" de 104,1 ME, des capitaux propres de 283,2 ME et "un endettement net" de 149,7 ME (construit en conformité avec les termes du contrat du crédit syndiqué, selon l'ancien référentiel IAS 17, hors IFRS 16), la structure financière du Groupe demeure solide.

Les partenaires financiers du Groupe lui ont renouvelé leur confiance. Ainsi, en date du 9 juin, l'Agent du Crédit syndiqué, au nom des Prêteurs, a signé une lettre dans laquelle les Prêteurs renoncent :
- à chacun des calculs du ratio de levier prévus aux deux dates d'arrêtés au 30 avril 2021 et au 31 octobre 2021 ; et
- à la remise de chacun des certificats correspondant aux calculs du ratio de levier
De la même manière, en date du 15 juin 2021, l'investisseur institutionnel porteur de l'EuroPP a renoncé aux mêmes calculs de ratio et à la remise des certificats.

Perspectives

L'ensemble des casinos du Groupe ont rouvert leurs portes. Dans leur ensemble, les activités de jeux ont repris dans une tendance "très satisfaisante".

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !