Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 21/09/2020 à 17h35 Groupe Gorgé -5,29% 11,100€

Groupe Gorgé recule après les comptes

Groupe Gorgé recule après les comptes
Groupe Gorgé recule après les comptes

(Boursier.com) — Groupe Gorgé recule de 2% ce mercredi à 13,15 euros, alors qu'au premier trimestre 2020, le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 58,5 millions d'euros, en légère baisse de -0,9% à données publiées et -0,4% à données comparables par rapport au premier trimestre 2019. Le Groupe affiche une résistance de ses activités dans un contexte de crise inédite qui a pesé dans des proportions variables sur les différents pôles du Groupe.

Effet Covid

Dès le début de la crise, Groupe Gorgé a mis en oeuvre un plan global d'adaptation afin de protéger la santé de ses collaborateurs et de préserver sa trésorerie.
Les activités ont rapidement été adaptées au sein des sites pour préserver la santé des collaborateurs, notamment avec le recours au télétravail dès que possible, et un plan de continuité a été mis en place.
Le groupe a mis en place un plan de réajustement des coûts, en prenant des mesures d'activité partielle ou totale pour près de 50% de ses effectifs. Ce dispositif devrait se poursuivre au deuxième trimestre 2020, dans des amplitudes variables selon les activités.

En Europe et en Amérique du Nord, les équipes de Prodways Group se sont rapidement mobilisées pour participer à l'effort dans la lutte contre le COVID-19 grâce à l'impression 3D. Pour pallier les besoins les plus urgents du corps médical, Prodways a mis à disposition son parc d'imprimantes 3D professionnelles, en associant son réseau de clients, pour fabriquer des supports de visières de protection pour le visage. Plusieurs milliers de visières destinées au personnel médical ont été fabriquées avec une dizaine de clients.

Le groupe dispose d'une situation financière solide avec une trésorerie disponible de plus de 100 millions d'euros au 31 mars 2020, en ayant tiré sur ses lignes de crédit confirmées pour 57 millions d'euros. Le Groupe va recourir aux Prêts Garantis par l'Etat pour totalement sécuriser sa liquidité en préservant ses lignes de crédit confirmées.
Dans ce contexte de crise, et malgré les résultats historiques du groupe en 2019 et la bonne tenue de sa trésorerie, le Conseil d'administration a décidé de renoncer à proposer l'augmentation de 10 % du dividende par action et modifie en conséquence la proposition de résolution qui sera soumise à l'Assemblée générale des actionnaires du 8 juin 2020 pour ramener le montant du dividende de 0,35 euro à 0,32 euro par action, soit un montant identique à celui versé en 2019.

Perspectives 2020

La crise aura des conséquences sur la performance du Groupe en 2020, en particulier au deuxième trimestre.
A moyen terme, le groupe reste extrêmement confiant dans ses perspectives et son potentiel. Ses marchés finaux sont diversifiés et ne devraient pas être les plus durablement affectés par la crise actuelle, à l'exception de l'aérospatial. Ce secteur représente 10 % du chiffre d'affaires du Groupe, il est impacté par l'effondrement du trafic aérien mondial et la décision des grands donneurs d'ordre d'interrompre ou de réduire fortement la production des avions commerciaux.

Dans ce contexte sans précédent, Groupe Gorgé dispose d'atouts majeurs : des activités diversifiées et peu affectées par les effets de cycles, un carnet de commandes ferme de plus de deux années de chiffre d'affaires et une structure financière solide permettant de poursuivre sa stratégie de croissance externe et, en fonction des conditions de marché, de se renforcer sur ses pôles existants...

"Les cycles longs chez ECA et Vigians procurent une certaine visibilité sur l'activité, mais la situation est moins claire pour Prodways" commente Portzamparc pour qui l'impact de la crise sur la rentabilité reste très incertain... "Le titre a bien rebondi depuis ses plus bas, alors que les incertitudes nous incitent à la prudence. Nous passons notre objectif de 15 à 14 euros et passons d'Acheter à 'Renforcer', estimant qu'il reste de l'upside sur le titre avec l'augmentation de la décote de holding ces dernières semaines (9% sur les participations cotés dans ECA et PWG)" conclut l'analyste.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !