»
»
»
»
Consultation
Cotation du 21/08/2018 à 11h30 Grands Moulins de Strasbourg +7,50% 645,00€
  • GDMS - FR0000064180
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Grands Moulins de Strasbourg: le redressement judiciaire confirmé

Grands Moulins de Strasbourg: le redressement judiciaire confirmé
Grands Moulins de Strasbourg: le redressement judiciaire confirmé
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les Grands Moulins de Strasbourg ont été placés lundi en redressement judiciaire par la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg, qui a fixé la période d'observation à six mois. La société holding avait indiqué 29 août dernier qu'elle était contrainte de demander au tribunal l'ouverture de cette procédure de redressement pour elle-même (GMS SA) et pour sa filiale GMS Meunerie.

Le Groupe GMS et sa principale filiale GMS Meunerie ont rencontré de nombreuses difficultés depuis 2010 - 2012. La chute brutale de l'activité export au premier semestre 2018 a encore aggravé les tensions de trésorerie. Pour y faire face, le fabricant de farine a sollicité l'Administration afin d'obtenir un nouveau gel des sommes dues au titre de la taxe sur la farines ainsi que ses partenaires bancaires.

Perte de l'Angola, principal marché d'exportation

Le Groupe n'a cependant pas pu obtenir les efforts additionnels demandés à l'Etat (la CCSF du Bas-Rhin a rendu le 4 juin 2018 une décision n'accordant pas un moratoire suffisant) et à ses banques (qui, par réponse en date du 24 août 2018, n'ont pas fait droit aux demandes de moratoire du groupe).

GMS a ainsi été contrainte la semaine dernière de se déclarer en cessation des paiements et de solliciter du Tribunal de grande instance de Strasbourg l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire. Les autres filiales du groupe, logées dans des entités juridiques distinctes, ne sont pas à ce jour en état de cessation des paiements.

L'entreprise explique ses difficultés par la perte de son principal marché export, l'Angola, et par une baisse de sa rentabilité, associées à des charges générées par un conflit d'actionnaires et des amendes infligées par l'Autorité de la concurrence.

Nouvelle audience au TGI de Strasbourg le 22 octobre

Selon Otmane Adli, délégué CFTC de GMS, cité par l'agence 'Reuters', "la situation est telle que je pense qu'ils ne vont pas attendre six mois pour faire une restructuration". "Depuis 2012, l'outil de travail est dégradé, ils n'ont pas su investir dans l'outil de travail", a ajouté le syndicaliste, qui dit s'attendre à une nouvelle réduction d'effectifs. Une prochaine audience du TGI de Strasbourg aura lieu dès le 22 octobre.

La direction de l'entreprise affichait en 2017 un chiffre d'affaires de 219,1 millions d'euros pour 441.000 euros de résultat net. GMS a indiqué la semaine dernière qu'elle communiquerait "dans les meilleurs délais ses chiffres au 30 juin 2018 et ses prévisions d'exploitation pour la période d'observation".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Grands Moulins de Strasbourg

Partenaires de Boursier.com