Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 01/12/2020 à 15h54 Goldman Sachs +1,82% 234,785$
  • GS - US38141G1040
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Goldman Sachs : Standard & Poor's dégrade à vendre !

Goldman Sachs : Standard & Poor's dégrade à vendre !

(Boursier.com) — Les analystes actions de l'agence Standard & Poor's ont dégradé la valeur de la banque Goldman Sachs de "conserver" à "vendre" ce vendredi, abaissant aussi leur cours-cible de 180 à 140$. L'agence évoque évidemment le rapport du Wall Street Journal selon lequel Goldman Sachs, banque d'investissement la plus rentable de l'histoire américaine, ferait l'objet désormais d'une enquête criminelle fédérale sur ses pratiques mortgage et securities. S&P admet que les faits supposés sont généralement difficiles à prouver, mais pense que les risques d'accusations formelles de fraudes "securities", s'ajoutant à l'action de la SEC pour fraude civile, affectent les perspectives de Goldman. S&P évoque aussi la nouvelle législation de régulation financière.

Le titre Goldman Sachs fond actuellement de 7,6% à Wall Street sur les 148$. Selon les sources du Wall Street Journal et du New York Times, des enquêteurs fédéraux auraient ouvert une investigation sur certaines pratiques de Goldman Sachs, investigation pouvant mener à des accusations criminelles contre le colosse new-yorkais de la banque d'affaires. L'enquête n'en serait pour l'heure qu'à un stade préliminaire, d'après le NYT. Le journal estime cependant que cette action pourrait voir une escalade des problèmes légaux rencontrés par l'établissement le plus rentable du secteur.

Il s'agirait cette fois d'étudier d'éventuelles fraudes securities de la banque ou de ses employés, d'après le WSJ.

Dans le cas d'une enquête criminelle, les enquêteurs doivent toutefois prouver leurs assertions au-delà de tout doute raisonnable, rappelle le NYT. Le journal rappelle également qu'un cas comparable avait été perdu par les autorités fédérales contre des gérants de fonds alternatifs de Bear Stearns, faute de preuves suffisantes.

La Securities & Exchange Commission avait annoncé il y a deux semaines des accusations de fraudes civiles contre Goldman. Les rumeurs de marché hier évoquaient toutefois un possible accord de la banque avec la SEC, afin de mettre un terme à cet épisode entachant sa réputation.

Un porte-parole de Goldman Sachs contacté par le NYT au sujet de l'hypothétique enquête criminelle, n'a pas confirmé avoir eu connaissance de ce cas. Le responsable a toutefois affirmé que Goldman coopèrerait à toutes demandes d'informations d'éventuels enquêteurs.

©2010-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !