Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 24/11/2020 à 21h19 Goldman Sachs +3,38% 236,570$
  • GS - US38141G1040
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Goldman Sachs : en prend pour son grade, avec des accusations de la SEC

Goldman Sachs : en prend pour son grade, avec des accusations de la SEC

(Boursier.com) — Goldman Sachs dévisse actuellement de 9% sur le Nyse dans un volume très épais. La SEC (Securities & Exchange Commission), gendarme boursier américain, accuse en effet le tentaculaire géant new-yorkais de la banque d'affaires d'avoir trompé les investisseurs en ne divulguant pas des conflits sur les activités securities mortgage. La SEC a donc annoncé ce jour avec fracas des accusations de fraude civile à l'encontre de Goldman et de l'un de ses vice-présidents. Goldman Sachs aurait, selon les dires de l'agence, commercialisé des produits financiers complexes sur le marché "subprime mortgage", sans communiquer aux investisseurs à propos du fait qu'un fonds alternatif pariait dans le même temps contre ces titres.

Les accusations de fraudes de la SEC contre Goldman constituent une réelle surprise, alors que la banque restait considérée comme le bon élève du secteur pour sa gestion de la crise. Le management de Goldman Sachs s'est pourtant toujours défendu d'avoir "joué" contre les investissements mortgage de ses clients durant l'effondrement de la bulle immobilière aux États-Unis.

Fabrice Tourre, vice-président de la banque la plus prestigieuse de Wall Street, est cité dans les accusations pour avoir aidé à créer et vendre les investissements.

La SEC explique que Goldman Sachs a structuré et commercialisé un produit CDO (collateralized-debt obligation) suivant la performance d'actifs mortgage-backed securities sur le marché subprime. Le CDO a été commercialisé début 2007, au moment des premiers signes de faiblesse de l'immobilier résidentiel US. Selon la SEC, Goldman n'aurait pas signalé aux investisseurs des informations cruciales sur le CDO, en particulier la prise de position de vente du CDO par un fonds alternatif, fonds qui jouait dans le même temps un rôle dans le processus de sélection du portefeuille. L'important "hedge fund", Paulson & Co. Inc., aurait donc eu selon la SEC des intérêts directement inverses de ceux du produit financier de Goldman Sachs, tout en jouant "un rôle significatif" dans la sélection du portefeuille. "Le produit était nouveau et complexe, mais la tromperie et les conflits sont vieux et simples", juge Robert Khuzami de la Division of Enforcement...

"Goldman a autorisé à tort un client qui pariait contre le marché mortgage à influencer lourdement la sélection des titres mortgage à inclure dans un portefeuille d'investissement, tout en expliquant aux autres investisseurs que les titres securities étaient sélectionnés par un tiers indépendant et objectif", déplore Khuzami.

La plainte de la SEC contre Goldman entre dans le cadre des enquêtes plus générales de l'autorité de marché concernant les pratiques des banques d'investissements et d'autres firmes sur des produits financiers complexes liés au marché immobilier US, avant son effondrement.

©2010-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !