Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 30/10/2020 à 17h35 Global Bioenergies +6,09% 2,960€
  • ALGBE - FR0011052257
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Global Bioenergies : perte nette de 12,7 ME en 2019

Global Bioenergies : perte nette de 12,7 ME en 2019
Global Bioenergies : perte nette de 12,7 ME en 2019
Crédit photo © Global Bioenergies

(Boursier.com) — Le Conseil d'administration de Global Bioenergies a arrêté les comptes annuels 2019. Les résultats annuels consolidés font état d'une perte nette de 12,7 ME sur l'exercice 2019, à comparer aux pertes respectives de 14,3 ME et 13,6 ME de 2017 et 2018. Mme Corinne Granger succède par ailleurs au Crédit Mutuel Innovation (anciennement CM-CIC Innovation) au Conseil d'administration. Sa cooptation sera soumise à ratification par la prochaine assemblée générale.

Samuel Dubruque, Directeur Administratif et Financier de Global Bioenergies, ajoute : "Sur le plan budgétaire, nous avons oeuvré en 2019 à la diminution des charges, ce qui se traduit dans les résultats publiés aujourd'hui par l'amélioration du résultat net. L'objectif pour 2020 est d'enregistrer des produits d'exploitation encore plus importants tout en réduisant nos dépenses au minimum, indispensable à l'atteinte de notre but : l'émergence de la première unité commerciale d'exploitation de notre procédé. En 2020, nous continuerons d'améliorer ce résultat net, avec comme principal objectif de faire basculer la société de la R&D vers l'industrie et le commerce".

Corinne Granger déclare : "Le procédé de Global Bioenergies est unique, et permettra d'augmenter la naturalité de très nombreux produits dans le domaine de la cosmétique. Je mettrai mes compétences au service de la Société pour lui permettre d'affiner sa stratégie et d'en faciliter l'exécution".

Les disponibilités au 1er janvier 2020 s'établissent à 16,6 ME. L'encaissement, en octobre, d'une avance remboursable de 2,6 ME pour Global Bioenergies SA et de 0,5 ME pour IBN-One dans le cadre du projet Isoprod financé par l'ADEME maintient le niveau des dettes relatives aux avances conditionnées et emprunts à un niveau comparable à celui de 2018, en dépit des remboursements périodiques effectués au cours de l'année 2019. Les dettes courantes font état d'une situation "particulièrement saine" au 31 décembre 2019, avec une réduction de plus de 0,7 ME d'une année sur l'autre, imputable en partie à une réorganisation des processus de facturation de l'institut Fraunhofer à qui l'exploitation du démonstrateur industriel de Leuna est confiée.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !