»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/10/2019 à 14h22 Gensight +14,04% 1,300€

GenSight Biologics : vaut le coup d'oeil

GenSight Biologics : vaut le coup d'oeil
GenSight Biologics : vaut le coup d'oeil
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — GenSight Biologics, société biopharmaceutique dédiée à la découverte et au développement de thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux central, rapporte aujourd'hui une preuve du passage de l'ADN du GS010 d'un oeil à l'autre oeil après une injection unilatérale intravitréenne chez des primates.
Une étude non clinique évaluant la biodistribution locale de GS010 a montré que l'ADN du GS010 était présent trois mois après l'injection dans des échantillons tissulaires de l'oeil non injecté chez des singes ayant reçu une injection unilatérale de GS010, mettant en évidence l'expression du gène de la thérapie dans l'oeil controlatéral.

"Ces résultats s'ajoutent à un faisceau croissant de preuves suggérant que les deux yeux communiquent non seulement en termes de pathologie mais aussi de réponse au traitement" déclare le Prof. David J. Calkins, O'Day Professor, Vice-Président et Directeur de la Recherche du Vanderbilt Eye Institute, Centre Médical de l'Université Vanderbilt, Nashville, Tennessee, aux États-Unis. "Le nouvel éclairage apporté par ces résultats nous permettra d'avancer en proposant des traitements plus spécifiques."

L'étude, réalisée par CiToxLab France, une CRO spécialisée en recherche préclinique, a été initiée par GenSight Biologics pour évaluer les mécanismes potentiels de l'effet controlatéral inattendu observé dans deux des études de Phase III menées avec GS010, REVERSE et RESCUE. Les deux études, pour lesquelles le suivi à deux ans des patients ayant reçu une injection unilatérale de GS010 s'est achevé cette année, ont mis en évidence des améliorations bilatérales prolongées de l'acuité visuelle mesurée en LogMAR. Cet effet controlatéral était inattendu pour des thérapies géniques administrées dans un seul oeil.

L'étude de CiToxLab utilise une espèce de primate élevée à des fins de recherche, reconnue par les scientifiques et autorisée par les agences réglementaires pour leurs similitudes physiologiques avec l'homme. Pour l'évaluation réalisée sur trois mois, un singe contrôle a reçu une injection intravitréenne de sérum physiologique dans son oeil droit, et aucune injection dans son oeil gauche. Trois singes traités ont reçu une injection intravitréenne de GS010 dans leur oeil droit, et aucune injection dans leur oeil gauche. La dose de GS010 était l'équivalent allométrique de la dose utilisée dans les études de Phase III avec GS010. Trois mois après l'injection, des prélèvements tissulaires ont été effectués dans les yeux droits et gauches et analysés par PCR quantitative (qPCR) dont la sensibilité, la spécificité et la précision avaient été préalablement validées dans une étude spécifique. La méthode qPCR, d'une grande sensibilité et précision, cible spécifiquement une portion de l'ADN de GS010, et permet de détecter l'ADN du GS010 dans la matrice mitochondriale.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Gensight

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com