»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/11/2018 à 17h35 Genomic Vision -8,54% 0,482€
  • GV - FR0011799907
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Vendre
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Genomic Vision flambe après les résultats positifs d'étude

Genomic Vision flambe après les résultats positifs d'étude
Genomic Vision flambe après les résultats positifs d'étude
Crédit photo © Genomic Vision / Agnès Janin

(Boursier.com) — Genomic Vision s'envole de 13,4% ce lundi soir à 0,659 euro dans un volume particulièrement étoffé, représentant 12,6% du tour de table. Le titre a même marqué un pic intraday de 0,814 euro. La société, spécialisée dans le développement de tests de diagnostic in-vitro (IVD) pour la détection précoce des cancers et des maladies héréditaires et d'applications pour les laboratoires de recherche (LSR), a annoncé les résultats positifs de l'étude EXPL-HPV-002 mise en place en République Tchèque dans le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Initiée en juin 2016, cette étude clinique a été menée au sein de deux centres : le Centre de gynécologie ambulatoire de Brno et le Centre Hospitalier Universitaire de Brno. Suite au screening de 688 patientes âgées de 25 à 65 ans, 410 d'entre-elles, porteuses d'un virus HPV à haut risque, ont été enrôlées dans l'essai. Le critère principal, consistant à évaluer l'intégration du virus HPV dans le génome humain comme biomarqueur diagnostique des lésions précancéreuses, a été atteint. Les résultats finaux démontrent que la valeur médiane de l'intégration virale de souches HPV à haut risque (HPV-HR) chez les patientes présentant des lésions de haut grade est 3 fois supérieure à celles ne présentant aucune lésion. Les résultats obtenus viennent renforcer les données intermédiaires analysées en octobre 2017 qui démontraient que l'intégration de 14 souches HPV à haut risque détectée par peignage moléculaire était un indicateur pertinent du degré de sévérité des lésions du col de l'utérus.

Le Dr.Vladimír Dvorak,médecin-chef du Centre de gynécologie ambulatoire de Brno et investigateur principal de l'étude, a déclaré : "Le cancer du col de l'utérus est l'un des plus fréquents chez les femmes avec 570.000 nouveaux cas par an. Ces résultats démontrent clairement l'intérêt d'un test diagnostic par peignage moléculaire dans le processus de prise de décisions et de suivi des patientes HPV-HR. Il s'agirait là d'une véritable percée dans la gestion de leur prise en charge. A titre personnel, je suis très enthousiaste de la poursuite de la partie longitudinale de l'étude dont les premiers résultats sont attendus d'ici à la fin 2019, afin de démontrer, si les résultats sont positifs, aussi la valeur pronostique de ce test de Genomic Vision".

Aaron Bensimon, co-fondateur et Président du Directoire de Genomic Vision, a ajouté, saluant ces résultats : "Cela ouvre clairement les portes au diagnostic d'intégration du virus HPV et le lancement d'un test de diagnostic précoce du cancer du col de l'utérus. Nous serions extrêmement fiers si nous pouvions ainsi contribuer à la diminution des 275.000 décès causés annuellement par cette maladie. Alors que l'étude longitudinale se poursuit, nous allons dans le même temps ouvrir les discussions avec les acteurs industriels désireux d'acquérir une licence de ce test".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com