»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/12/2018 à 17h35 Genkyotex (ex-Genticel) +16,28% 1,050€

Genkyotex : des résultats positifs pour GKT831 dans le cancer de la prostate

Genkyotex : des résultats positifs pour GKT831 dans le cancer de la prostate
Genkyotex : des résultats positifs pour GKT831 dans le cancer de la prostate
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Genkyotex, laboratoire biotech spécialiste des thérapies NOX, annonce la présentation de données précliniques montrant que son traitement GKT831, un inhibiteur de NOX1 et NOX4, cible efficacement les fibroblastes associés au cancer (CAF) dans le cancer de la prostate et annule l'effet pro-tumorigène du microenvironnement tumoral.

Les résultats ont été présentés par le Dr. Natalie Sampson, de l'Université de médecine d'Innsbruck en Autriche, lors du 25e Congrès de l'Association Européenne d'Urologie ESUR18, qui s'est tenu du 4 au 6 octobre à Athènes en Grèce.

Les nouvelles données précliniques ont mis en évidence une corrélation entre l'expression accrue de NOX4 dans le cancer de la prostate et la récidive de la maladie ainsi que le raccourcissement de la survie sans récidive. Par ailleurs, l'inhibition de NOX4 avec le GKT831 fait régresser les CAF prostatiques issus d'une culture primaire vers un phénotype de type bénin, et annule leurs effets pro-tumorigènes paracrines sur les cellules tumorales prostatiques in vitro & ex vivo.

Des récentes données additionnelles suggèrent que des sous-types spécifiques de CAF pourraient avoir des rôles tumorigènes distincts. Ainsi, cette étude a identifié un sous-type dominant de CAF exprimant NOX4, dont la production de dérivés réactifs de l'oxygène a été réduite et dont les marqueurs d'activation ont été supprimés par l'action du GKT831. Le GKT831 a aussi bloqué les effets pro-oncogéniques des CAF, tels que la stimulation de la prolifération et de la migration des cellules cancéreuses prostatiques.

" Ces nouvelles données corroborent nos observations antérieures démontrant que NOX4 joue un rôle clé sur le microenvironnement tumoral, et sur les CAF en particulier, en favorisant la progression vers un cancer de la prostate agressif. De plus, les résultats de cette étude préclinique témoignent du potentiel thérapeutique du GKT831 via le ciblage de NOX4 dans le cancer de la prostate ", déclare le Dr. Sampson.

Les résultats préliminaires de l'étude en cholangite biliaire primitive sont attendus début novembre 2018 et les résultats finaux au printemps 2019. Une troisième étude de phase 2, dans la fibrose pulmonaire idiopathique, devrait démarrer au premier semestre 2019.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com