Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/04/2020 à 17h39 Safran -8,16% 63,000€
  • SAF - FR0000073272
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

General Electric et Safran, victimes collatérales du Boeing 737 MAX

General Electric et Safran, victimes collatérales du Boeing 737 MAX
General Electric et Safran, victimes collatérales du Boeing 737 MAX
Crédit photo © Boeing

(Boursier.com) — Les titres de General Electric et de Safran, qui fabriquent les moteurs du Boeing 737 MAX ont chuté mercredi en Bourse, au lendemain d'un nouveau report de la remise en service de l'appareil, qui est désormais attendu vers la mi-2020.

L'action Safran a ainsi cédé lundi 1,23% à Paris (contre -0,58% pour le CAC 40) tandis que le titre de General Electric chutait de plus de 2% en séance à Wall Street, dans un marché par ailleurs en hausse aux Etats-Unis. "GE" vient d'enchaîner 6 séances de baisse, qui lui ont fait perdre 5%, tandis que Safran s'est mieux comporté avec un recul de 1,6% suite à 3 séances de recul.

Pas de remise en service du 737 MAX avant la mi-2020

Les deux groupes produisent les moteurs LEAP du 737 MAX au sein de leur co-entreprise CFM International, détenue à 50/50. Ils apporteront sans doute des détails sur les effets des déboires du B-737 MAX sur leurs comptes à l'occasion de la publication de leurs résultats 2019, le 27 février pour Safran et dès le 29 janvier pour le conglomérat américain.

Boeing a annoncé mardi qu'il "estime actuellement que la remise en service du 737 MAX pourrait commencer à la mi-2020. Cette mise à jour de nos estimations est liée à notre expérience de l'évolution du processus de certification", a ajouté le groupe.

Jusqu'à présent, les marchés tablaient sur une certification de l'appareil en début d'année... Rappelons que l'ensemble de la flotte de B-737 Max est interdite de vol depuis mars 2018, après deux accidents ayant causé la mort de 346 personnes en Indonésie et en Ethiopie. La production de l'appareil, best-seller du géant américain de l'aéronautique, a dû être interrompue depuis début janvier.

Safran réduit fortement sa production de moteurs LEAP

A la mi-décembre, le directeur général de Safran, Philippe Petitcolin, avait indiqué dans un entretien à 'l'Usine nouvelle' que le groupe allait réduire "fortement" sa production de moteurs pour s'adapter à l'annonce par Boeing de la suspension de la production de son best-seller à partir de janvier.

"Nous allons avec notre partenaire General Electric effectuer une réduction très forte de notre production, mais nous n'allons pas l'arrêter", a déclaré Philippe Petitcolin. Le moteur Leap équipe la totalité des Boeing 737 MAX, mais aussi plus de la moitié des Airbus A320neo, dont la production est en plein essor.

Airbus a annoncé mardi un projet d'installation d'une nouvelle ligne d'assemblage du A321 à Toulouse pour répondre au succès commercial de ce monocouloir, sur le site de production de l'A380 dont la production s'achèvera en 2021.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !