»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/08/2019 à 17h35 Gecina +1,37% 140,200€
  • GFC - FR0010040865
  • SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Gecina : l'ANR dilué triple net EPRA ressort à 165,4 euros par action

Gecina : l'ANR dilué triple net EPRA ressort à 165,4 euros par action
Gecina : l'ANR dilué triple net EPRA ressort à 165,4 euros par action
Crédit photo © Gecina

(Boursier.com) — Les revenus locatifs bruts de Gecina ressortent sur le 1er semestre 2019 à 330,6 millions d'euros, en baisse de -1,4% principalement en raison de l'exécution d'un programme de cessions, et en hausse de +2% à périmètre constant, marquant une surperformance notable au-delà de l'indexation, traduisant en partie une réversion locative positive.

A périmètre courant, la baisse de -1,4% résulte principalement de l'effet des cessions d'actifs non stratégiques réalisées en 2018 (plus de 1,3 MdE) principalement en régions, se traduisant par une baisse des revenus locatifs de -32,5 ME, et dans une moindre mesure par les premiers effets de privation temporaire de loyers sur des actifs à fort potentiel de création de valeur transférés au pipeline de développement (-6,6 ME). Cette baisse est presque intégralement compensée par l'effet des livraisons d'immeubles en 2018 et au 1er semestre 2019 (+28,8 ME). Cette performance bénéficie d'une croissance à périmètre constant de +2%, reflétant une indexation en légère progression à +1,5% et la matérialisation d'une réversion positive (+0,4%).

Le taux d'occupation financier moyen (TOF) au 1er semestre 2019 s'établit à 94,6% en baisse de -100 pb sur un an, et de -30 pb sur 6 mois. Cette baisse s'explique essentiellement par l'effet de livraisons récentes d'immeubles partiellement vacants bien qu'aujourd'hui commercialisés, dont notamment Be Issy et Ibox.

Le résultat récurrent net part du Groupe s'inscrit en baisse de -5% (soit -5,7% par action), conformément aux attentes du Groupe, traduisant principalement l'effet des cessions réalisées en 2018 et des mises en restructuration partiellement compensées par les premiers revenus locatifs des actifs livrés en 2018. Cette variation traduit également, au niveau des frais financiers, la baisse des frais financiers capitalisés en raison de l'importance du volume de livraisons opéré ces 12 derniers mois. Hors effets des cessions d'actifs non stratégiques en 2018 provenant du périmètre d'Eurosic, le RRN par action s'inscrit en hausse de +2,5%.

La marge locative s'établit à 91,9%, stable par rapport au 1er semestre 2018,

A fin juin 2019, le LTV de Gecina, s'élève à 35,3% droits inclus (37,5% hors droits), soit une baisse de -90 pb sur 6 mois et de -370 pb sur un an, renforçant ainsi la solidité des notations des agences de rating (S&P : 'A-', Moody's : 'A3').

Depuis le début de l'année Gecina a cédé ou sécurisé la vente de près de 423 ME d'actifs avec une prime moyenne de +5,7% sur les dernières valeurs à fin 2018, dont 125 ME ont d'ores et déjà été finalisées, et 298 ME sous promesses devant être finalisées d'ici la fin de l'année.

L'ANR EPRA (bloc) dilué ressort à 169,8 euros par action, en hausse de +8,0% sur un an et de +5,1% sur 6 mois.

L'ANR EPRA (lot) dilué ressort à 176,4 euros par action, en hausse de +10,8% sur un an en considérant les valeurs par unités du portefeuille résidentiel.

L'ANR dilué triple net EPRA (bloc) ressort à 165,4 euros par action, soit en hausse de +5,6% sur un an et de +3% sur 6 mois.

Perspectives

Gecina révise à la hausse ses attentes de croissance du RRN par action en 2019, compte tenu de la solide performance enregistrée sur le 1er semestre ainsi que la bonne tenue des marchés immobiliers sur les zones les plus centrales, et le contexte qui reste favorable en matière de taux d'intérêt.

En excluant les effets des cessions réalisées sur le périmètre historique Eurosic à la suite de son acquisition, Gecina anticipe maintenant que le RRN part du Groupe par action devrait s'inscrire en 2019 en hausse de plus de +3% (hors effets potentiels d'acquisitions ou cessions non engagées à date), soit entre 5,8 euros et 5,85 euros par action (contre 5,7 euros à 5,75 euros jusqu'alors).

A plus long terme, les projets du pipeline engagé et à engager (contrôlés et certains) devraient permettre de dégager un gain locatif conséquent : net de l'effet des cessions réalisées en 2018 et des pertes de loyers inhérentes à la libération d'actifs à fort potentiel de création de valeur les loyers bruts pourraient ainsi croitre de 130 ME à 140 ME entre 2018 et 2024, grâce à cette dynamique exclusivement interne au Groupe.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com