Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 02/12/2020 à 17h08 Iliad +3,42% 179,950€
  • ILD - FR0004035913
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Free : les analystes font tourner

Free : les analystes font tourner
Free : les analystes font tourner
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Si Morgan Stanley a abaissé le dossier Iliad à "pondération en ligne" contre "surpondérer" ce lundi, sans forcer l'allure, Nomura reste acheteur, revalorisant même de 125 à 150 euros son cours cible. Iliad retrouve aussi des couleurs du côté des analystes d'Alphavalue, après la publication de bons chiffres semestriels la semaine dernière, et d'un EBITDA supérieur aux prévision du cabinet pour l'activité fixe à 41% : celle-ci passe la barre des 40% "et ce pour probablement un long moment", estime ainsi Alphavalue qui juge la perte "somme toute légère de 44 ME pour le mobile".

Alphavalue fait la liste des points à surveiller de près dans les prochaines semaines sur le dossier : "la rentabilité à venir de l'activité mobile (le groupe prévoit d'atteindre l'équilibre avec le seuil des 5 millions d'abonnés) : la part représentée par la vente de terminaux, un éventuel ralentissement dans la conquête de nouveaux clients à la suite des problèmes d'interconnexion rencontrés au printemps (qui pourrait donner un nombre décevant d'abonnés à la fin du mois de septembre) et la marge brute (probablement autour de 10 % pour l'activité mobile au S1 contre près de 60 % pour l'activité fixe)".

Alphavalue passe au final d'"alléger" à "accumuler", avec un objectif de cours de 135 Euros.

"Attention, cependant, la valorisation actuelle est très élevée par rapport à celle de ses pairs... et même si le groupe mérite une surcote, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué !", écrit, en guise de conclusion, l'analyste. La valeur cote 123,15 euros ce lundi, en recul de 2,2%.

Oddo enfin est resté acheteur du dossier en visant 130 euros, en évoquant un EBITDA supérieur de 13% aux attentes, avec des pertes mobiles "très inférieures" aux projections, "qui lèvent selon nous les craintes sur la rentabilité future de l'activité". "Il semble désormais évident que le groupe fera beaucoup mieux que les 160 millions d'euros de pertes mobiles que le consensus estimait jusqu'à présent. Un EBITDA positif dès 2013 paraît désormais probable", écrivait l'analyste

Avec 3,6 millions d'abonnés en six mois, 5,4% du parc français, Free Mobile peut pavoiser... Mais fidèle à sa réputation, la société n'entend pas s'arrêter là et clame qu'elle aspire à plus longue échéance à prendre le quart du marché français des télécommunications.

En ce qui concerne les abonnés dans le détail, le haut débit regroupe 5,147 millions de personnes, soit davantage que ce que prévoyait le consensus (5,114 millions). 93,6% des abonnés sont totalement dégroupés, contre 90,8% un an avant. Dans le mobile, Free revendique donc 3,6 millions d'abonnés, alors que le consensus était positionné à 3,294 millions. Cela représente 5,4% du parc mobile hexagonal pour le mobile en six mois de présence.

Le groupe affichait à l'issue du semestre plus de 1,5 milliard d'euros de trésorerie et d'actifs liquides, pour un ratio d'endettement de 1,35 fois. Le free cash flow de la période était négatif de -151 millions d'euros, mais les activités ADSL s'affichent à +229 millions d'euros (+17%).

L'opérateur en télécommunications vise dans le fixe une croissance de ses revenus de plus de 5% en 2012, et un free cash flow ADSL cumulé de plus de 1,1 milliard d'euros sur la période 2010/2012. A l'échelle du groupe, le chiffre d'affaires devrait être en "forte augmentation" cette année et dépasser 4 milliards d'euros à l'horizon 2015. A long terme, Free entend prendre le quart du marché français de l'ADSL et accroître les raccordements en fibre optique. Dans le mobile, la société espère atteindre 75% de couverture de la population à fin 2014 et une part de marché de 15% sur le moyen terme, puis de 25% à long terme.

©2012-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !