»
»
»
»
Consultation
Cotation du 26/06/2019 à 17h35 Iliad +1,39% 97,400€
  • ILD - FR0004035913
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Free : corrige après la nouvelle offre tarifaire de Bouygues Telecom !

Free : corrige après la nouvelle offre tarifaire de Bouygues Telecom !
Free : corrige après la nouvelle offre tarifaire de Bouygues Telecom !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La guerre des prix déclarée par Bouygues Telecom dans l'internet fixe fait déjà des ravages en Bourse ! Iliad (Free) a plongé de 5,7%, à 167,1 euros, tandis qu'Orange s'enfonce de 3,3%...

Comme promis en décembre dernier, Bouygues Telecom est donc passé à l'offensive dans l'internet fixe, un segment sur lequel un cessez-le-feu semblait tenir depuis que la guerre commerciale s'était déplacée sur le terrain du mobile en France. C'est Martin Bouygues lui-même qui a revêtu le costume de maître de cérémonie pour l'annoncer ce matin... L'opérateur lancera donc, à partir du 3 mars prochain, une offre triple (internet, téléphonie, télévision) à 19,99 euros, proposée sans engagement avec toute une série de services inclus, comme du stockage "dans le nuage", un enregistreur numérique ou de multiples chaînes de télévision. Pour 25,99 euros par mois, soit 6 euros de plus, les clients pourront bénéficier des appels illimités vers tous les mobiles de tous les opérateurs en France Métropolitaine et dans les DOM, hors Mayotte, d'une offre de télévision améliorée et de 50 Go dans le "cloud".

Martin Bouygues a voulu frapper un grand coup et n'hésite pas à clamer que Bouygues Telecom vise 20% de parts de marché dans le fixe à terme, soit 5 millions de clients. "Ce n'est qu'un pilier, d'autres offres arriveront avant l'été, dans le très haut débit", a expliqué le dirigeant, en rappelant qu'il existe actuellement "des acteurs en place qui affichent des marges d'EBITDA supérieures à 40% proches de celle du luxe". Ce faisant, c'est Iliad et sa filiale Free qu'il brocarde, puisque la branche fixe de l'opérateur a affiché en 2012 une marge d'EBITDA (équivalent au résultat brut d'exploitation) de 41,7%... ce qui ne l'empêchait pas d'offrir jusqu'ici l'offre la moins chère à services égaux !

Pour l'heure, les autres opérateurs n'ont pas réagi, hormis Free justement, qui a légèrement ajusté l'offre basique de sa filiale Alice, un forfait triple à 19,98 euros, mais avec engagement et doté de moins de fonctionnalités que celui de Bouygues Telecom. Mais on ne peut pas parler véritablement de riposte, compte tenu du caractère de plus en plus confidentiel de la marque Alice. Dans la mesure où Martin Bouygues avait annoncé son plan de bataille dès le mois de décembre, il va sans dire que ses concurrents ont déjà réfléchi à leurs stratégies de défense. Mais c'est bien Bouygues Telecom qui a de nouveau tiré le premier, comme ce fut le cas avec la 4G.

Quant aux analystes, ils sont au garde-à-vous en attendant les éventuelles contre-attaques. Leurs précédents commentaires laissent entendre qu'ils redoutaient cette issue, qui risque de faire voler en éclats leurs modélisations des futurs revenus moyens par abonnés. Dans le mobile, après avoir estimé que les opérateurs pourraient monétiser l'explosion du trafic de données liée à la démocratisation de la 4G, ils avaient dû faire machine arrière à mesure que les tarifs des forfaits prenaient la pente descendante. Bis repetita ?

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com