Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/08/2020 à 17h35 Fnac Darty +0,39% 36,220€
  • FNAC - FR0011476928
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Fnac Darty : flambe après son point trimestriel

Fnac Darty : flambe après son point trimestriel
Fnac Darty : flambe après son point trimestriel
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Fnac Darty s'envole de 10% à 28,4 euros en début de semaine à Paris, les investisseurs saluant le point trimestriel de la société. Le groupe, qui a mis en place un dispositif de chômage partiel qui concerne plus de 80% de ses effectifs en France, a fait état d'un chiffre d'affaires de 1,49 milliards d'euros sur les trois premiers mois de l'année, en recul de 7,9% en données publiées et 10,3% en données comparables. Sur le seul mois de mars, les revenus ont plongé de 30%.

Après avoir renoncé à ses objectifs 2020 mi-mars, la direction explique n'être toujours pas en mesure de mettre à jour sa guidance 2020, et à moyen terme. "Le groupe continue de surveiller et réévalue périodiquement, avec la plus grande attention, l'évolution de la situation, et ses impacts sur ses activités et ses résultats".

Compte tenu de l'arrêt brutal des activités en magasins, intervenant à un moment habituellement bas dans le cycle de trésorerie annuel (toujours caractérisé par une forte saisonnalité dans le secteur de la distribution spécialisée), la ligne de RCF de 400 millions d'euros a été intégralement tirée de façon préventive mi-mars. En parallèle, la firme a annoncé avoir obtenu un prêt garanti par l'Etat français de 500 millions d'euros.

Dans ce contexte et conformément aux conditions imposées pour la mise en place d'un Prêt Garanti par l'Etat, le conseil d'administration a retiré la proposition de dividende de 1,5 euro par action pour 2019 et ne procédera pas non plus à des rachats d'actions en 2020.

Parmi les derniers avis d'analystes, Bryan Garnier évoque un trimestre "meilleur que prévu" mais souligne que le pire est sans doute à attendre sur les trois mois clos fin juin... 'Neutre' sur le dossier, le courtier juge qu'il est trop tôt pour jouer un rebond, étant donné l'absence de calendrier et de conditions claires pour la réouverture des magasins dans toute l'Europe. Midcap Partners reste de son côté à l''achat', mais avec un objectif de cours ajusté en baisse de 38 à 36 euros.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !