»
»
»
»
Consultation
Cotation du 13/11/2018 à 22h15 Under Armour +0,89% 22,790$
  • UAA - US9043111072
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Fin du remboursement des 'strip club' et autres 'divertissements' chez Under Armour

Fin du remboursement des 'strip club' et autres 'divertissements' chez Under Armour
Fin du remboursement des 'strip club' et autres 'divertissements' chez Under Armour
Crédit photo © Under Armour

(Boursier.com) — Changement d'ère chez Under Armour. Les employés ne peuvent plus payer leurs entrées dans les clubs de strip-tease avec les cartes bancaires de la société. La direction a envoyé, en début d'année, un mail à l'ensemble des salariés afin de faire valoir ce changement de politique. Selon le 'Wall Street Journal', qui cite plusieurs employés et cadres de la firme américaine, les salariés, y compris des membres de la direction, avaient pour habitude de se rendre dans des 'strip club' après certains événements organisés par le groupe.

Certains comportements pointés du doigt

Face aux plaintes de femmes travaillant dans l'entreprise, qui pointaient du doigt le comportement inapproprié de certains dirigeants masculins, Under Armour a décidé de faire bouger les choses. Kevin Plank, le directeur général du groupe spécialisé dans les articles de sports, déclare au quotidien : "Nos coéquipiers méritent de travailler dans un environnement respectueux et responsabilisant. Nous pensons qu'il existe une inégalité systémique sur le lieu de travail et nous saisirons ce moment pour accélérer la transformation culturelle significative qui est déjà en cours chez Under Armour. Nous pouvons et nous ferons mieux".

Fin du remboursement des 'divertissements pour adultes'

Outre les frais de 'strip club', les salariés ont également été informés que la compagnie ne rembourserait plus diverses dépenses telles que les 'divertissements pour adultes', les services de limousine et les jeux d'argent. "Un comportement inapproprié qui défie nos valeurs ou viole nos politiques est inacceptable et ne sera pas toléré", a également indiqué la société à Bloomberg. "Nous nous sommes engagés à fournir un lieu de travail respectueux et inclusif".

A l'image de nombreuses sociétés américaines, Under Armour repense sa politique après que le mouvement MeToo eut mis en lumière plusieurs affaires de harcèlement sexuel dans les plus grandes boites du pays. Outre des comportements abusifs, plusieurs femmes ont déclaré au WSJ qu'elles n'avaient pas l'impression de pouvoir être promues au sein de l'entreprise.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com