»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/09/2019 à 17h35 Figeac Aéro +2,14% 12,400€
  • FGA - FR0011665280
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Figeac Aéro rechute après sa publication annuelle

Figeac Aéro rechute après sa publication annuelle
Figeac Aéro rechute après sa publication annuelle
Crédit photo © Figeac

(Boursier.com) — Après avoir grimpé de plus de 15% en trois séances, le dossier Figeac Aéro temporise logiquement ce jeudi, en baisse de près de 3% à 12,88 euros. Le sous-traitant aéronautique a pourtant publié des comptes annuels globalement de bonne facture. L'Ebitda courant (avant ventilation des frais de R&D capitalisés) s'est élevé à 76,3 ME en progression de 25%, soit un taux de marge de 18,1% en amélioration de 170 pb. Le Free Cash-Flow est positif à hauteur de 12,4 ME, permettant à la société de tenir sa promesse sur ce point en voire dépassant même les estimations des analystes.

Effets de change

En revanche, le résultat opérationnel courant (ROC) publié pour 2018-2019 est un peu court à 32,8 ME, en-dessous des projections du consensus, reflétant une marge opérationnelle courante de 7,7% sur l'exercice contre une rentabilité sur chiffre d'affaires de 7% un an plus tôt. Le bénéfice net 2018-2019 corrigé des effets de change latents s'est hissé à 14,3 ME, en progression de +34,5%. Il a été "obéré par des résultats financiers et des contributions de changes (réalisées et latentes) plus dégradés que prévu", estime Midcap Partners Louis Capital Markets dans une note d'analyse.

Incertitudes sur l'A350 ou le B737 Max

Pour le broker, qui confirme son conseil "achat" mais abaisse son objectif de cours de 19 à 16 euros, les perspectives pour le millésime 2019-2020 posent question : "le groupe s'estime en capacité de continuer de délivrer une croissance sensiblement supérieure à celle du secteur, mais n'est pas confortable avec les anticipations actuelles du consensus (500 ME de CA estimé), au regard des incertitudes qui entachent la visibilité sur les cadences de production de certains grands programmes, comme l'A350 d'Airbus ou le B737 Max de Boeing pour lequel le groupe français est engagé sur certaines pièces du moteur LEAP", décrypte Midcap Partners Louis Capital Markets. Enfin, Oddo a quant à lui confirmé son avis à l'achat en ciblant un cours de 16,50 euros.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com