Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 28/10/2020 à 10h39 FDJ -3,18% 31,650€
  • FDJ - FR0013451333
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

FDJ : la tranche des institutionnels déjà souscrite !

FDJ : la tranche des institutionnels déjà souscrite !
FDJ : la tranche des institutionnels déjà souscrite !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La demande a été forte pour les actions de la Française des Jeux (FDJ) dès le premier jour de l'ouverture de la période de souscription des actions en vue de la privatisation de la société de jeux d'argent.

Le volet des titres réservés aux investisseurs institutionnels a ainsi déjà été entièrement souscrit, dès les premières heures suivant l'ouverture de la souscription, jeudi, a déclaré vendredi une porte-parole de l'Agence des participations de l'Etat (APE), citée par l'agence 'Reuters'.

Ces premières indications confirment l'intérêt des investisseurs institutionnels pour un actif qui présente l'avantage d'être peu sensible au contexte macroéconomique, avec une croissance régulière et la perspective de dividendes.

Les particuliers ont souscrit un tiers de leur tranche

Du côté des particuliers, l'engouement est un peu moins évident, malgré un début prometteur. La demande d'actions FDJ s'élève déjà à l'équivalent de 200 millions d'euros, soit un tiers de la tranche qui est allouée aux actionnaires individuels, a précisé la porte-parole de l'APE, estimant que "c'est un très bon démarrage".

Le prix de l'action a été fixé entre 16,50 et 19,90 euros pour les institutionnels, et entre 16,17 et 19,50 euros pour les investisseurs individuels, qui bénéficient d'une réduction de 2% sur le prix de vente.

Le prix définitif du titre sera établi le 20 novembre prochain, avant les premiers échanges prévus le jeudi 21 novembre.

La plus grosse introduction à Paris depuis 2015

L'Etat, qui possède actuellement 72% du capital de la FDJ, va en céder 52% et en conserver 20%. La part des particuliers pourrait atteindre un tiers des titres cédés, soit 17% du capital de la FDJ. L'Etat espère tirer jusqu'à 1,7 milliard d'euros de cette cession, qui a pour vocation d'abonder un fonds pour l'innovation doté de 10 milliards d'euros et à participer au désendettement du pays.

L'introduction de la FDJ est la plus importante à la Bourse de Paris depuis celle de la banque Amundi en 2015. En cas de succès, elle pourrait ouvrir la voie à d'autres opérations de grande envergure en Europe, où le marché des IPO a été difficile cette année. En France, le gouvernement prévoit d'autres privatisations, à commencer par celle de Groupe ADP (déjà coté en Bourse), mais le déroulement de l'opération a été entravé par un référendum visant à bloquer le projet.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !