Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/07/2020 à 16h14 Faurecia +1,91% 34,200€
  • EO - FR0000121147
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Faurecia : au rebond

Faurecia : au rebond
Faurecia : au rebond
Crédit photo © Faurecia

(Boursier.com) — Faurecia rebondit de 3,5% à 31,67 euros ce mercredi, alors que le groupe a fait part d'une activité en baisse de 13,5% à 3,739 milliards d'euros (-19,7% en organique) au T1. À ce jour, l'équipementier automobile a indiqué qu'il était encore difficile d'estimer les niveaux de production des prochains mois car ils dépendent de nombreux paramètres externes, tels que les mesures gouvernementales et le rythme de recul de la pandémie dans les différentes zones géographiques, mais aussi le redémarrage effectif de la production par les clients du Groupe ainsi que la demande des consommateurs.
Dans ce contexte, Faurecia "estime ne pas être actuellement en mesure de présenter de nouveaux objectifs financiers pour 2020 ; il le fera lorsque la situation sera stabilisée et lui offrira plus de visibilité".

La société, détenue à hauteur de 46,3% par le Groupe PSA, a souligné disposer d'une trésorerie de 2,2 milliards d'euros à fin mars, ainsi que de 1,4 MdE de liquidités disponibles. Cette liquidité "permettra à Faurecia de surmonter la consommation de trésorerie au cours du premier semestre, tandis que le second semestre devrait renouer avec la génération de trésorerie".

Parmi les derniers avis de brokers, RBC a revalorisé le titre de 27 à 33 euros en restant à 'performance de marché'. De son côté, la SG a dégradé son avis à 'conserver', mais avec un objectif de cours ajusté de 32 à 34 euros et la Deutsche Bank a réduit sa cible de 60 à 40 euros en restant positif. Pour Oddo BHF, les comptes de Faurecia montrent l'impact initial, mais déjà significatif, de la pandémie de coronavirus sur les équipementiers automobiles, avec "un deuxième trimestre encore pire à venir" puisque les fermetures d'usines en Europe et en Amérique du Nord se sont prolongées en avril... La reprise ne sera "au mieux" que très graduelle dans les prochaines semaines, tandis que la surperformance limitée de Faurecia au premier trimestre pourrait inquiéter les investisseurs avant le deuxième trimestre, même si la compagnie prévoyait déjà que 2020 serait une année difficile en termes organiques avant l'apparition de la pandémie. Les derniers résultats pourraient par ailleurs conduire à de nouvelles réductions du consensus, souligne le broker. Sur le plan positif, les investissements ont fait preuve de flexibilité, même s'ils indiquent probablement que les constructeurs automobiles ont annulé ou retardé des programmes...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !