»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/06/2019 à 22h30 Facebook -0,53% 187,480$
  • FB - US30303M1027
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Facebook : pas loin de 20 Milliards de dollars évaporés en 2 séances

Facebook : pas loin de 20 Milliards de dollars évaporés en 2 séances
Facebook : pas loin de 20 Milliards de dollars évaporés en 2 séances
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Un parfum de délit d'initiés flotte désormais sur l'introduction en Bourse ratée de Facebook ! Ainsi, des analystes de Morgan Stanley, chef de file de l'opération, JP Morgan et Goldman Sachs, également placeurs de titres Facebook, auraient réduit leur estimations de résultats pour le réseau social en ligne, quelques jours seulement avant son introduction en Bourse ! Ces informations privilégiées n'auraient été communiquées que sélectivement à certains acteurs de marché, et ne seraient pas parvenues à de nombreux autres investisseurs ayant passé des ordres d'achat dans le cadre de l'offre, selon des sources citées par l'agence 'Reuters'.

Rappelons que le cours de l'action Facebook, après une première séance artificiellement soutenue vendredi (+0,6%), a plongé lundi (-11%) et mardi (-8,9%), terminant hier soir à 31$, affichant une chute de 18,4% par rapport à son cours d'introduction de 38$... de quoi faire s'évaporer 20 Mds$ de capitalisation en un clin d'oeil !

Ces soupçons d'information sélective n'ont pas échappé aux régulateurs boursiers américains, qui devraient se saisir rapidement du dossier... Le patron de la Finra (Financial Industry Regulatory Authority), Richard Ketchum, a ainsi fait savoir à la presse que "si elles sont vraies, ces allégations sont un sujet de préoccupation d'ordre règlementaire pour nous et, j'en suis certain, pour la SEC (le gendarme de la Bourse américaine...) Nous nous pencherons dessus ensemble !".

Par ailleurs, le principal régulateur boursier du Massachusetts, William Galvin, a assigné Morgan Stanley à comparaître pour s'expliquer sur l'information financière qu'un analyste de la banque a émise sur Facebook dans les jours précédant son introduction en Bourse. Morgan Stanley a répliqué dans un communiqué avoir "suivi les mêmes procédures pour l'offre Facebook que pour toutes les autres IPO, en conformité avec la règlementation en vigueur"...

Parallèlement, un investisseur individuel a décidé de poursuivre le Nasdaq devant le tribunal fédéral de Manhattan pour négligences dans le traitement des ordres sur l'action Facebook, ayant entraîné des pertes financières pour les investisseurs. Le plaignant espère que sa plainte sera reçue en tant que "class action" (recours collectif) et qu'elle fera donc boule de neige parmi les petits porteurs.Vendredi dernier, jour de première cotation de Facebook, des pannes informatiques avaient gêné les cotations du titre sur le Nasdaq, qui a reconnu avoir rencontré des problèmes techniques.

En attendant les suites judiciaires et règlementaires de cette affaire, le cours de l'action Facebook pourrait rester sous pression en Bourse... Outre les craintes sur les futures performances financières du groupe Internet, de nombreux investisseurs continuent en effet de se plaindre d'avoir obtenu trop de titres lors de l'introduction. Ayant été informés d'une très forte demande par les banques introductrices, ils avaient placé des ordres très importants en pensant obtenir une fraction des titres demandés, mais en fin de compte, ils se sont retrouvés avec beaucoup plus d'actions qu'anticipé ! Un signe de plus que la demande réelle était loin d'atteindre les sommets évoqués par les banques conseil de Facebook...

©2012-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com