»
»
»
Consultation
Cotation du 20/04/2018 à 21h39 Facebook -1,02% 166,380$
  • FB - US30303M1027
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Facebook estime que les données de 87 millions d'utilisateurs ont 'fuité', Cambridge conteste

Facebook estime que les données de 87 millions d'utilisateurs ont 'fuité', Cambridge conteste
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Facebook est attendu en progression de 3% avant bourse à Wall Street ce jeudi, à 159$ sur le Nasdaq. Pourtant, le réseau social de Menlo Park subit toujours les remous de l'affaire Cambridge Analytica. Hier, le groupe de Mark Zuckerberg a reconnu que les informations personnelles de 87 millions d'utilisateurs - essentiellement aux États-Unis - avaient potentiellement été récupérées. Ce chiffre constitue le haut de fourchette des estimations du groupe. Ces données personnelles ont donc pu faire l'objet d'un usage inapproprié. Initialement, les premières estimations faisaient état de la compromission des données personnelles d'environ 50 millions d'utilisateurs du réseau.

Cambridge Analytica, basée à Londres, a contesté hier l'estimation de Facebook, sur le réseau social Twitter. Cambridge juge que le nombre d'utilisateurs de Facebook concernés ne dépasse pas les 30 millions, et évoque à ce sujet le contrat signé avec son partenaire, la firme de recherche GSR. "Nous n'avons pas reçu plus de données que cela", affirme donc Cambridge Analytica, qui souligne par ailleurs : "Nous n'avons pas utilisé la moindre donnée de GSR dans le cadre du travail que nous avons effectué en 2016 lors de l'élection présidentielle américaine".

Mark Zuckerberg a par ailleurs précisé hier, devant les médias, qu'il acceptait pleinement les critiques concernant cette vaste fuite de données. Tentant de reconquérir les utilisateurs du réseau, les annonceurs... et les investisseurs, le jeune patron de Facebook a donc fait une fois de plus son mea culpa. Zuckerberg, très attaqué ces derniers jours, estime néanmoins qu'il est toujours la bonne personne pour diriger le premier réseau social au monde. "Lorsque vous construisez quelque chose comme Facebook qui est sans précédent dans le monde, il y a des choses que vous ratez", a confessé le dirigeant, qui dit avoir appris de ses erreurs. Zuckerberg demeure par ailleurs l'actionnaire de contrôle de Facebook, ce qui compliquerait la tâche de ceux qui voudraient éventuellement le 'sortir'. Certains investisseurs avaient manifesté leur déception après le scandale cambridge Analytica, réclamant même le départ de Zuckerberg de la direction générale. Ce dernier ne semble pas considérer une telle hypothèse comme plausible. De plus, le patron de Facebook assure qu'il n'a licencié personne suite au scandale... La prochaine étape importante pour Zuckerberg dans cette affaire sera son témoignage, mardi et mercredi, devant le Congrès.

En outre, Facebook a annoncé avoir supprimé une fonctionnalité qui permettait aux utilisateurs de renseigner des numéros de téléphone ou des adresses électroniques sur son moteur de recherche, afin de trouver d'autres personnes. Ces informations pouvaient être utilisées par des 'acteurs malicieux' pour obtenir les données publiques des membres. Ainsi, d'après Facebook, les données des 2 milliards d'utilisateurs étaient vulnérables "d'une manière ou d'une autre".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Facebook estime que les données de 87 millions d'utilisateurs ont 'fuité', Cambridge conteste

Partenaires de Boursier.com