Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 18/09/2020 à 17h36 Exel Industries +0,29% 34,900€
  • EXE - FR0004527638
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Exel Industries publie un résultat net semestriel de -36,4 ME

Exel Industries publie un résultat net semestriel de -36,4 ME
Exel Industries publie un résultat net semestriel de -36,4 ME
Crédit photo © Exel Industries

(Boursier.com) — Sur le premier semestre 2019-2020, la baisse du résultat opérationnel courant d'Exel Industries provient principalement du recul du chiffre d'affaires des activités de Pulvérisation Agricole et de Pulvérisation Industrielle dans le contexte de la crise sanitaire mondiale.
"Le plan de réorganisation lancé en 2019 produit des résultats visibles sur l'activité Arrachage de Betteraves. Au niveau de l'activité Pulvérisation Agricole, nous attendons des améliorations pour la fin de l'exercice fiscal" commente le groupe.
"Le contexte macro-économique très incertain, notamment lié à la crise sanitaire, nous a conduits à une augmentation du niveau de risque général pris en compte dans nos tests de dépréciation d'actifs. Il en résulte une dépréciation des survaleurs de la Pulvérisation Agricole de 26 ME, comptabilisée en charges non récurrentes. Par ailleurs, le nouvel effondrement du cours du sucre nous a amenés à compléter la dépréciation exceptionnelle des stocks de machines d'occasion de l'activité Arrachage de Betteraves pour 2 ME. Enfin, les charges non récurrentes incluent les frais d'acquisition d'Intec".

Le résultat net de la période est de -36,4 ME, contre 1,2 ME l'année dernière, fortement impacté par les dépréciations de survaleurs ainsi que par 4,4 ME de pertes de change latentes, contre un gain de 2,9 ME au 31 mars 2019.
Sur le premier semestre de l'exercice 2019-2020, les investissements incluent l'acquisition d'Intec et 5 ME de Capex industriels.

L'Endettement Financier Net à fin mars 2020 ressort à 156 ME, contre 154,3 ME l'année dernière à la même époque. L'impact de l'acquisition d'Intec ainsi que l'effet du changement de norme IFRS16 ont été largement compensés par 58 ME de baisse du BFR opérationnel par rapport à mars 2019.

La Pulvérisation Agricole a terminé le semestre avec un chiffre d'affaires en baisse de 11,9% (stable au 1er trimestre et -17% au 2ème trimestre) affecté par les arrêts ou ralentissements de production et de livraisons constatés en début de confinement. La marge brute se dégrade légèrement du fait d'une perte de productivité dans le contexte exceptionnel de crise sanitaire. Malgré la réduction des frais fixes, le résultat opérationnel est en baisse, impacté par l'effet volumes.

L'activité Arrachage de Betteraves est en légère croissance sur le semestre (+1,3%) principalement du fait de la bonne performance de la vente de pièces de rechanges. Ce mix favorable, ainsi que l'effet des mesures d'abaissement du point mort prises l'année dernière permettent une amélioration significative de la marge brute et du résultat opérationnel.

L'Arrosage et Pulvérisation du Jardin, particulièrement impacté par la fermeture brutale de points de vente de ses principaux clients, en France et au Royaume-Uni, en plein début de saison, enregistre un semestre à -13% de chiffre d'affaires. L'impact de cette perte de volumes sur le résultat opérationnel reste limité compte tenu de la saisonnalité de l'activité.

La Pulvérisation Industrielle est en décroissance de 8,5% sur le semestre du fait du fort ralentissement du secteur automobile en Europe et en Amérique du Nord. Après 4 trimestres consécutifs de recul, l'Asie montre au contraire des signes de reprise depuis le début du deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires d'Intec est consolidé depuis janvier 2020, et l'intégration se poursuit conformément aux objectifs. Malgré l'amélioration de la marge brute et la réduction des coûts fixes, le résultat opérationnel est en baisse, affecté par les moindres volumes

Covid-19

"A court terme, la crise sanitaire a engendré une réduction de notre activité plus ou moins marquée selon les secteurs.
Partout dans le monde, nos équipes ont très rapidement mis en place les conditions d'un maintien de nos activités avec pour priorité la santé de nos collaborateurs. Ces mesures nous ont permis de limiter l'impact du confinement.
Le groupe n'a pas souhaité utiliser les mesures d'urgence de décalage de paiement des charges sociales et taxes proposées par le gouvernement français".

Perspectives et Stratégie

Yves Belegaud, Directeur Général du Groupe EXEL Industries, commente : "Nous vivons une période très exceptionnelle avec cette crise du COVID. Je tiens à féliciter nos équipes qui ont remarquablement géré l'activité pendant la période de confinement. Devant l'incertitude des conséquences de la crise, nous avons redoublé de prudence, révisé nos business plans, et procédé à des ajustements bilanciels, par la dépréciation de goodwill. La maîtrise des coûts et la bonne gestion du BFR ont permis de maintenir l'endettement au même niveau qu'en mars 2019, tout en finançant l'acquisition d'Intec. Même si nous ne voulons pas établir de pronostic pour l'ensemble de l'exercice, nous avons constaté une reprise assez rapide de nos ventes en avril et mai, sur les activités Pulvérisation Agricole et Jardin.
Une incertitude concerne l'évolution des ventes d'arracheuses de betteraves. En effet, le nouvel effondrement du cours mondial du sucre rend les agriculteurs frileux en matière d'investissements. Par ailleurs, la reprise des ventes sur l'activité pulvérisation industrielle sera tributaire de l'évolution du secteur automobile, qui représente 55% de l'activité, associée à une saisonnalité du chiffre d'affaires d'Intec qui ne produira son plein effet que sur le 1er trimestre 2020-2021. Dans ce cadre, le groupe a redoublé de vigilance, en engageant une nouvelle réduction de ses coûts fixes, et a gelé certains investissements non prioritaires. Nous poursuivrons également les efforts concernant la maîtrise du BFR. Enfin, nos lignes de financement sécurisées à moyen terme permettent de poursuivre l'activité sans avoir recours aux prêts garantis par l'Etat."

Prochains rendez-vous

- Le 28 juillet 2020 (après Bourse): chiffre d'affaires du 3ème trimestre 2019-2020;
- le 27 octobre 2020 (après Bourse): chiffre d'affaires du 4ème trimestre 2019-2020;
- le 17 décembre 2020 (avant Bourse) : résultats annuels 2019-2020.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !