Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/09/2020 à 17h35 Eutelsat -1,46% 8,246€
  • ETL - FR0010221234
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Eutelsat : un cran plus haut

Eutelsat : un cran plus haut
Eutelsat : un cran plus haut
Crédit photo © Société Eutelsat

(Boursier.com) — Eutelsat remonte de 1% ce vendredi à 8,60 euros, alors que le chiffre d'affaires pour l'exercice 2019-20 s'est établi à 1.278 millions d'euros, en recul de 3,2% en données publiées et de 5% sur une base comparable. Le chiffre d'affaires des 5 activités opérationnelles (hors Autres Revenus) ressort à 1.276 millions d'euros, en baisse de 3,9% sur une base comparable compte tenu d'un effet périmètre négatif à hauteur d'environ 0,1 point (effet de la cession de la participation d'Eutelsat dans le satellite EUTELSAT 25B, intervenue en août 2018) et d'un effet de change positif d'environ 1,3 point.

Au quatrième trimestre 2019-20, le chiffre d'affaires ressort à 320 millions d'euros, en baisse de 2,1% en données publiées et 4,4% sur une base comparable. Le chiffre d'affaires des cinq activités opérationnelles s'établit à 317 millions d'euros, en baisse de 4,3% par rapport au quatrième trimestre 2018-19 et de 2,1% par rapport au troisième trimestre 2019-20 sur une base comparable.

L'EBITDA est ressorti à 982 millions d'euros, contre 1.032 millions d'euros au 30 juin 2019, en recul de 4,9%. Après trois années consécutives d'amélioration, la marge d'EBITDA ressort à 76,9% à taux de change constant (76,8% sur une base publiée), contre 78,1% pour l'exercice précédent. Cette évolution résulte de l'effet conjugué d'une baisse du chiffre d'affaires, d'une augmentation des charges de l'activité Haut Débit en préparation de l'arrivée du satellite EUTELSAT KONNECT, ainsi que d'une progression des provisions pour créances douteuses, conséquence de difficultés de recouvrement des créances accrues par le contexte de la crise du Covid-19, des éléments négatifs qui ne sont que partiellement compensés par la poursuite d'un contrôle des coûts rigoureux.

Le résultat net attribuable au Groupe ressort à 298 millions d'euros, contre 340 millions d'euros un an plus tôt, soit un recul de 12,6%. La marge nette s'établit à 23%, contre 26% sur l'exercice précédent. Cette évolution reflète principalement :
une légère progression des dotations aux amortissements, d'un montant de (531) millions d'euros au 30 juin 2020 contre (519) millions un an plus tôt, du fait d'un effet de change négatif, de l'entrée en service d'EUTELSAT 5 West B et d'EUTELSAT 7C, et d'une augmentation de la dépréciation du segment sol et des actifs incorporels ;
d'autres produits opérationnels de +36 millions d'euros, contre +13 millions d'euros un an plus tôt. Ils sont principalement composés de l'indemnité d'assurance liée à la perte partielle du satellite EUTELSAT 5 West B (92 millions d'euros), partiellement compensée par la dépréciation d'actifs, ainsi que par d'autres éléments exceptionnels, notamment les charges supportées au titre du transfert de clients sur EUTELSAT 5 West A, du plan LEAP 2 et du déménagement du siège social parisien ;
un résultat financier net de (81) millions d'euros (contre (92) millions d'euros un an plus tôt), reflétant principalement l'impact positif du refinancement des emprunts obligataires remboursés en janvier 2019 et octobre 2019 ;
un léger accroissement du taux d'imposition, ressortant à 23% (contre 18% un an plus tôt), qui s'explique principalement par les variations non-cash des actifs et passifs d'impôts différés de Satmex.

FLUX DE TRESORERIE

Les flux de trésorerie provenant des opérations d'exploitation du Groupe ressortent à 779 millions d'euros, en recul de 69 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent. Cette évolution reflète principalement le déclin de l'EBITDA et l'évolution défavorable de la variation du besoin en fonds de roulement, attribuable à une situation plus difficile pour le recouvrement des créances dans le contexte de la crise du Covid-19. Ces deux facteurs ont été partiellement compensés par réduction de la charge fiscale, reflétant le plein effet du changement des règles en matière de territorialité de l'impôt.

Les investissements "Cash" s'établissent à 222 millions d'euros, en recul de 102 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent. Ce niveau ne reflète pas celui des investissements normalisés, compte tenu des retards pris en raison de la crise du Covid-19 et de l'inclusion des produits d'assurance reçus pour EUTELSAT 5 West B (86 millions d'euros).

Les intérêts et autres frais financiers payés nets des produits d'intérêts reçus ressortent à 83 millions d'euros, contre 117 millions d'euros un an plus tôt, suite au refinancement des deux emprunts obligataires en 2019.

Le cash-flow libre discrétionnaire s'élève ainsi à 474 millions d'euros en données publiées. À taux de change constant et en excluant l'effet de la couverture de change et des éléments exceptionnels liés au plan LEAP 2 et au déménagement du siège social, il s'établit à 483 millions d'euros, en hausse de 5,7%. Cette progression survient après trois années consécutives de croissance organique à deux chiffres.
Le taux de conversion du chiffre d'affaires en cash a plus que doublé sur les quatre dernières années, passant de 16% pour l'exercice 2015-16 à 37% pour l'exercice 2019-20.

STRUCTURE FINANCIERE

Au 30 juin 2020, l'endettement net s'établit à 2.999 millions d'euros, et enregistre ainsi une nouvelle baisse de 73 millions d'euros par rapport à fin juin 2019. Le cash-flow libre discrétionnaire couvre largement le paiement des dividendes (316 millions d'euros si l'on inclut les dividendes versés aux actionnaires minoritaires). Les autres variations comprennent un décaissement exceptionnel de 39 millions d'euros au titre de l'arrivée à échéance d'un instrument de pré-couverture des taux d'intérêt, des acquisitions et des cessions se traduisant par un encaissement net de 20 millions d'euros, des rachats d'actions pour un montant de 20 millions d'euros, ainsi que d'autres éléments contribuant à l'augmentation de l'endettement net pour un montant net de 46 millions d'euros.

Le ratio d'endettement net rapporté à l'EBITDA s'établit à 3,05x, à comparer à 2,98x à fin juin 2019.
Le coût moyen de la dette tirée par le Groupe après effet des instruments de couverture s'établit à 2,4% (2,6% en 2018-19). La maturité moyenne pondérée de l'endettement du Groupe s'élève à 3,4 années, contre 3,6 années au 30 juin 2019.
Fin juin, la liquidité du Groupe, incluant la trésorerie disponible et les lignes de crédit non utilisées, est largement supérieure à 1,2 milliard d'euros.

DIVIDENDE

Comme annoncé en avril 2020, par mesure de prudence et dans le but de préserver une flexibilité financière maximale, le Conseil d'administration a décidé de soumettre à l'approbation de l'Assemblée générale annuelle des actionnaires, prévue le 5 novembre 2020, la distribution d'un dividende de 0,89 euro par action, ce qui représente une réduction de 30% par rapport à l'exercice précédent.
Le dividende sera payé le 24 novembre 2020 sous réserve du vote de l'Assemblée Générale.

PERSPECTIVES

A l'orée de l'exercice 2020-21, Eutelsat est bien positionné pour faire face aux défis posés par l'environnement actuel grâce à la combinaison d'activités résilientes et génératrices de trésorerie, d'un carnet de commandes élevé et d'une situation financières solide.

L'activité Broadcast sera affectée par l'effet spécifique de la renégociation avec Forthnet en Grèce. En revanche, l'Afrique poursuivra sa croissance grâce au caractère unique de notre portefeuille de ressources en orbite. Au total, le chiffre d'affaires du Broadcast est ainsi attendu en légère baisse.

Les Données et la Vidéo professionnelle poursuivront leur déclin, à un rythme toutefois moins prononcé que ces dernières années grâce à l'amélioration des tendances de volumes. Les Services aux Gouvernements reflèteront d'une part l'effet en année pleine de la charge utile EGNOS ainsi que la contribution initiale du satellite EUTELSAT QUANTUM, et, d'autre part l'effet report négatif des renouvellements avec l'administration américaine ainsi que la perte du chiffre d'affaires généré par la relocalisation temporaire du satellite EUTELSAT 7A.

L'exercice 2020-21 sera un tournant pour le Haut-Débit Fixe qui renouera avec la croissance grâce à l'entrée en service d'EUTELSAT KONNECT, à l'accord de distribution indirecte avec Orange en France, à l'ajout d'un canal de distribution directe en Europe et à la montée en puissance de l'accord avec Schoolap en Afrique. La Mobilité continuera d'être affectée par l'effet de la crise du Covid-19 sur le secteur aérien mais bénéficiera de la montée en puissance des contrats récemment signés dans le maritime.

Compte tenu de ces éléments, nous prévoyons un chiffre d'affaires des Activités opérationnelles compris entre 1.180 millions d'euros et 1.220 millions d'euros pour l'exercice 2020-2113. Les années suivantes reflèteront la montée en puissance et la disponibilité progressive de la nouvelle capacité avec EUTELSAT KONNECT, EUTELSAT QUANTUM, KONNECT VHTS et EUTELSAT 10B.

Les investissements "cash" ne dépasseront pas les 400 millions d'euros par an en moyenne pour la période de juillet 2020 à juin 2022.
Par ailleurs le Groupe continuera de mettre à profit toutes les mesures permettant de maximiser la génération de cash-flow, notamment l'exécution du plan LEAP 2, qui vise à générer des économies annuelles de 20 à 25 millions d'euros d'ici l'exercice 2021-22, ainsi que l'amélioration des tendances en termes de besoins en fond de roulement.
Dans ce contexte, un objectif de cash-flow libre discrétionnaire ajusté compris entre 420 millions d'euros et 450 millions d'euros est fixé pour l'exercice 2021-22.

"Nous maintenons notre objectif d'une structure financière saine pour soutenir une notation de crédit de qualité "investissement", et nous continuerons de viser, à moyen terme, un ratio d'endettement net sur EBITDA d'environ 3x.
La politique de dividende stable ou progressif, qui avait été interrompue en 2019-20 est rétablie, avec pour base de départ le dividende de 0,89 euro par action proposé à la prochaine Assemblée Générale, confirmant la volonté du Groupe de servir un niveau de rémunération des actionnaires élevé" conclut la direction.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !