Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 28/05/2020 à 10h18 Eutelsat -0,73% 9,530€
  • ETL - FR0010221234
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Eutelsat : L'EBITDA s'élève à 496 ME au 31 décembre 2019

Eutelsat : L'EBITDA s'élève à 496 ME au 31 décembre 2019
Eutelsat : L'EBITDA s'élève à 496 ME au 31 décembre 2019
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires total du premier semestre de l'exercice fiscal 2019-20 d'Eutelsat ressort à 637 millions d'euros, en baisse de 3,3% sur une base publiée et de 4,7% sur une base comparable. Le chiffre d'affaires des cinq activités opérationnelles (hors Autres Revenus) s'établit à 636 millions d'euros, en baisse de 4,9% sur une base comparable compte tenu d'un effet périmètre négatif à hauteur d'environ 0,3 point (effet de la cession de la participation d'Eutelsat dans le satellite EUTELSAT 25B en août 2018) et d'un effet de change positif d'environ 1,5 point.
Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre ressort à 319 millions d'euros, en baisse de 1,2% sur une base publiée et de 3,4% sur une base comparable. Le chiffre d'affaires des cinq activités opérationnelles s'établit à 319 millions d'euros, en baisse de 3,7% sur douze mois et en hausse de 0,4% par rapport au trimestre précèdent sur une base comparable.
Sauf indication contraire, toutes les variations mentionnées ci-dessous sont sur une base comparable (à périmètre et taux de change constants).

Le carnet de commandes s'établit à 4,3 milliards d'euros au 31 décembre 2019 contre 4,6 milliards d'euros un an plus tôt et 4,4 milliards d'euros à fin juin 2019. Le carnet de commandes inclut désormais les engagements fermes de capacité sur le satellite EUTELSAT 10B récemment commandé. Le carnet de commandes équivaut à 3,3 fois le chiffre d'affaires de l'exercice 2018-19 et le Broadcast représente 68% du total.

L'EBITDA s'élève à 496 millions d'euros au 31 décembre 2019 contre 518 millions d'euros un an plus tôt, en baisse de 4,4%. La marge d'EBITDA s'établit à 77,8% (77,9% à taux de change constant), comparé à 78,8% l'année précédente, ce qui reflète la baisse du chiffre d'affaires ainsi que la hausse des coûts liés à l'application de Haut Débit Fixe, qui est partiellement compensée par une forte discipline en matière de coûts sur les activités historiques. A ce stade, le plan d'économies de coûts "LEAP 2", qui vient tout juste d'être lancé et qui a pour objectif de générer des économies additionnelles de 20 à 25 millions d'euros d'ici 2021-22, n'a pas encore généré d'économies.
Le résultat net attribuable au Groupe ressort à 141 millions d'euros, comparé à 150 millions d'euros un an plus tôt, soit une baisse de 6,4%. Il représente une marge nette de 22%. Ceci reflète :
- Une légère hausse des dotations aux amortissements ((263) millions d'euros au 31 décembre 2019 contre (258) millions d'euros un an plus tôt) ;
- D'autres produits opérationnels de (8) millions d'euros contre un produit de +36 millions d'euros un an plus tôt qui incluait la plus-value liée à la cession de la part d'Eutelsat dans le satellite EUTELSAT 25B ;
- Un résultat financier de (41) millions d'euros (contre (53) millions d'euros un an plus tôt), reflétant principalement l'effet positif des refinancements obligataires de l'exercice précèdent ;
- Un taux d'impôt de 18% (contre 35% un an plus tôt) qui reflète le changement des règles en matière de territorialité de l'impôt sur les sociétés applicables aux entreprises exploitant des satellites de communication.

FLUX DE TRESORERIE

Au premier semestre 2019-20, les flux de trésorerie provenant des opérations d'exploitation ressortent à 353 millions d'euros, soit 25 millions d'euros de moins qu'un an plus tôt. Ceci reflète notamment la baisse de l'EBITDA et une base de comparaison défavorable pour la variation du fonds de roulement, qui ont plus que compensé l'effet positif du changement de traitement fiscal. Les investissements "cash" se sont élevés à 189 millions d'euros contre 130 millions d'euros l'année dernière. Les investissements "cash" au second semestre reflèteront toutefois le produit de l'assurance d'EUTELSAT 5 West B.
Les intérêts et autres frais financiers payés nets des produits d'intérêts reçus ressortent à 57 millions d'euros contre 24 millions d'euros un an plus tôt, reflétant un changement dans le calendrier des paiements de coupons par rapport à l'année dernière suite au refinancement de deux obligations au cours de l'exercice 2018-19. Le second semestre verra ainsi une réduction mécanique de 64 millions d'euros des paiements de coupons par rapport au second semestre de l'exercice précèdent, ce qui entraînera une réduction substantielle de ce poste sur l'ensemble de l'exercice. Le cash-flow libre discrétionnaire ressort ainsi à 108 millions d'euros sur une base publiée. Selon la définition des perspectives financières, il s'établit à 105 millions d'euros, en baisse de 132 millions d'euros ou 56%.

STRUCTURE FINANCIERE

L'endettement net ressort à 3.235 millions d'euros au 31 décembre 2019, en hausse de 162 millions d'euros par rapport à fin juin 2019. Cette évolution reflète, d'une part, les 108 millions d'euros de cash-flow libre discrétionnaire générés au premier semestre et un encaissement lié aux changements de périmètre pour 55 millions d'euros10, et d'autre part, le paiement de 316 millions d'euros de dividende. D'autres éléments (principalement liés aux contrats de crédit export, de location financement et à d'autres facilités bancaires ainsi qu'à l'évolution de la part change du cross-currency swap) ont généré un décaissement net de 9 millions d'euros.

Le ratio d'endettement net rapporté à l'EBITDA s'établit ainsi à 3,2 contre 3,1 à fin décembre 2018. Pour rappel, le mois de décembre représente généralement un pic dans le profil annuel de la dette nette compte tenu de la date de mise en paiement du dividende. Suite au refinancement de deux échéances obligataires au cours de l'exercice 2018-19, la maturité moyenne de l'endettement du Groupe (4,2 années contre 2,7 années au premier semestre de l'exercice 2018-19) et le coût moyen de la dette tirée par le Groupe après effet des instruments de couverture (2,4% contre 2,8% au premier semestre de l'exercice 2018-19) se sont améliorés. La liquidité du Groupe reste importante avec des lignes de crédit disponibles non utilisées à hauteur de 798 millions d'euros et une trésorerie de 373 millions d'euros.

DIVIDENDE

L'Assemblée Générale du 7 novembre 2019 a décidé la mise en distribution, au titre de l'exercice clos le 30 juin 2019, d'un dividende de 1,27 euro par action. Le dividende a été payé le 25 novembre 2019.

PERSPECTIVES

"L'amélioration des tendances du chiffre d'affaires des Activités opérationnelles au deuxième trimestre a été conforme aux attentes. Le reste de l'exercice bénéficiera de la contribution de la charge utile EGNOS sur le satellite EUTELSAT 5 West B, de la relocalisation d'EUTELSAT 7A, d'opportunités commerciales, notamment dans la Connectivité Mobile, et de l'entrée en service du satellite EUTELSAT 7C qui apporte des capacités incrémentales à partir de fin janvier. Dans ce contexte, nous maintenons notre objectif d'un chiffre d'affaires des activités opérationnelles compris entre 1.270 et 1.315 millions d'euros pour l'exercice 2019-2011, avec une probabilité plus élevée de se situer dans la moitié inférieure de cette fourchette. Cette fourchette inclut l'impact de l'ajustement mécanique de 5 à 10 millions d'euros communiqué en janvier et lié à la perte de capacité sur EUTELSAT 5 West B".

Tous les autres éléments des perspectives financières sont confirmés :
- Des Investissements "cash" attendus à un niveau de 400 millions d'euros par an en moyenne pour la période allant de juillet 2019 à juin 2022.
- Un programme "LEAP 2" prévoyant des économies de 20 à 25 millions d'euros d'ici juin 2022.
- Un cash-flow libre discrétionnaire d'environ 500 millions d'euros pour l'exercice 2021-22.
- Le maintien d'une structure financière saine pour soutenir une notation de crédit de qualité "investissement" avec un ratio d'endettement net sur EBITDA inférieur à 3x.
- Un dividende stable ou progressif avec au moins 100 millions d'euros d'actions rachetées d'ici fin juin 2022.

Rodolphe Belmer, Directeur Général, a commenté : "Le chiffre d'affaires du premier semestre a été conforme à nos attentes, avec une amélioration de la tendance au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre et une stabilisation sur une base séquentielle. Malgré la baisse du chiffre d'affaires, nous avons maintenu un niveau de rentabilité parmi les meilleurs de l'industrie, avec une marge d'EBITDA de 78%. Ces derniers mois ont été marqués par plusieurs accomplissements pour développer nos relais de croissance : le lancement d'EUTELSAT KONNECT, qui apporte de la capacité sur l'Afrique et l'Europe et marque une étape importante dans notre stratégie de Connectivité et la commande d'EUTELSAT 10B avec des engagements fermes sur un tiers de la capacité HTS, soulignant la forte demande sur le marché de la mobilité. Le reste de l'année bénéficiera de plusieurs éléments favorables en termes de chiffre d'affaires, notamment la charge utile EGNOS sur EUTELSAT 5 West B et la capacité incrémentale sur EUTELSAT 7C, ce qui nous amène à réaffirmer notre objectif de chiffre d'affaires pour l'exercice 2019-20. Tous les autres objectifs financiers sont également confirmés, notamment l'objectif de cash-flow libre discrétionnaire pour l'exercice 2021-22 permettant de couvrir largement le dividende. Par ailleurs, d'ici l'exercice 2022-23, l'essentiel de notre cycle de renouvellement de capacité satellitaire sera achevé, ce qui nous donnera une plus grande flexibilité pour soutenir la génération de cash-flow et la rémunération des actionnaires sur le long terme."

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !