Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/11/2020 à 17h35 Europlasma +0,29% 2,436€
  • ALEUP - FR0013514114
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Europlasma publie ses résultats du premier semestre

Europlasma publie ses résultats du premier semestre
Europlasma publie ses résultats du premier semestre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le premier semestre 2020 d'Europlasma a permis la mise en oeuvre des opérations de remise en état, de préparation et lancement des différents projets du Groupe, conformément à l'orientation stratégique présentée à l'automne 2019. L'enjeu prioritaire était de réussir le redémarrage de l'usine de traitement des déchets d'amiante Inertam, intervenu le 1er juillet 2020. Ainsi du fait de l'absence de production industrielle sur cette période, Europlasma a enregistré un chiffre d'affaires de 66 KE sur les 6 premiers mois de l'année contre 3.140 KE au premier semestre 2019.

Le travail effectué sur la réduction des charges d'exploitation a permis de compenser l'absence de chiffre d'affaires et d'améliorer de plus de +4 ME l'EBITDA pour atteindre -5,2 ME au 30 juin 2020. Cette réduction a été réalisée principalement sur les charges externes du fait de l'arrêt des différents sites, ainsi que sur l'allégement de charges variables. De plus, l'année 2019 avait été marquée par des montants élevés d'honoraires en lien avec le redressement judiciaire et les opérations de financement de la société.

La baisse des amortissements et dépréciations, liée à une maîtrise des investissements en lien avec le nouveau modèle économique privilégiant la vente de prestations de services et de technologies, à -0,4 ME (contre -1,7 ME au premier semestre 2019) permet d'accroître le résultat opérationnel courant de +4,9 ME, le ramenant à -6,2 ME (contre -11,1 ME au premier semestre 2019) et d'améliorer le résultat opérationnel de +5,0 MEUR pour atteindre -6 ME (contre -11 ME au premier semestre 2019).

Le résultat financier ressort à -5,3 ME contre -2,5 ME au premier semestre 2019, en raison des charges (4,8 ME) liées aux opérations de financement nécessaires au redressement d'Europlasma. Ces charges purement comptables sont sans impact sur la trésorerie. En conséquence, le résultat net ressort à -10,9 ME contre -12,6 ME au 30 juin 2019.

Au cours de ce semestre, Europlasma a tiré les tranches 4 à 7 de son programme d'OCABSA pour un montant nominal de 8 ME. Ce programme permet à Europlasma de poursuivre les investissements nécessaires à son renouveau, tout en préservant ses équilibres bilanciels. Ainsi, au 30 juin 2020, la dette financière nette reste stable à 24,9 ME contre 24,5 ME au 30 juin 2019 comprenant une trésorerie disponible stable de 2,8 ME (2,7 ME au 30 juin 2019). Grâce aux flux de trésorerie projetés au cours des prochains mois, à la maîtrise des investissements et au solde du programme d'OCABSA, la société reste en ligne avec le plan de continuation d'activité.

Perspectives

Au cours des prochains mois, Europlasma va poursuivre l'exécution de sa nouvelle orientation stratégique, reposant sur trois axes principaux de développement :
une offre technologique capable de répondre aux enjeux économiques et environnementaux de vastes marchés, illustrée par le redémarrage d'Inertam ;
une stratégie commerciale fondée sur la vente de technologies exploitées par des partenaires et le partage des bénéfices induits, à l'image des déploiements en Chine et en Amérique Latine ;
un pragmatisme économique visant à rationaliser les investissements en propre et à valoriser les actifs industriels.

Redémarrage d'Inertam et premières commandes

Après près d'un an de travaux et plus de 5 ME d'investissements, l'usine a été remise en chauffe le 1er juillet dernier. À la suite du protocole de montée en température de plusieurs jours et d'une batterie de tests visant à contrôler l'ensemble des équipements, Inertam a repris la production. L'usine ainsi reconfigurée donne satisfaction : Inertam a atteint son objectif de cadence de production de 20 tonnes de déchets détruits en moyenne quotidiennement ce qui confirme sa bonne orientation vers 2.400 tonnes traitées sur le second semestre 2020.

Les nombreuses marques de confiance, illustrées par la signature récente de contrats avec GRTgaz et l'Assemblée nationale, le groupe Europlasma conforte la décision d'installer un four supplémentaire fin 2021 pour permettre d'accroitre la production et la productivité de l'installation.

Par ailleurs, le groupe réfléchit à la valorisation de sa technologie sur d'autres sites et à plus grande échelle, en privilégiant une approche par partenariat.

Déploiement du Groupe en Chine et en Amérique du Sud

En application de sa stratégie de valorisation de son savoir-faire technologique, le Groupe a signé au cours du semestre plusieurs accords en Chine, dans la continuité de l'accord-cadre avec la ville de LaiXi en décembre 2019. En janvier un industriel chinois a entériné son intention de recourir à la technologie plasma d'Europlasma pour la fourniture de quatre unités complètes de vitrification des cendres volantes, issues de ses incinérateurs. Pour permettre la réalisation de cet accord et la mise en place d'un centre de recherche sino-français en partenariat avec l'université Danzi située à Hangzhou, Europlasma a créé sa filiale Chinoise (détenue à 100%) : Europlasma Environmental Technologies Co., Ltd. Cette nouvelle réalisation a permis d'accroitre l'ancrage du Groupe en Chine, permettant au centre de recherche de voir le jour en septembre 2020 et d'étendre ses travaux au recyclage de l'aluminium. Ce procédé devrait présenter à l'avenir une solution vertueuse à la gestion des déchets d'aluminium qui s'inscrit dans le schéma de l'économie circulaire.

En outre, la technologie plasma permet de répondre à de nombreux enjeux écologiques, en supprimant la dangerosité des déchets toxiques. Ainsi, en juillet 2020, Europlasma a décidé de s'associer à Field Intelligence Energy (FIE) pour le traitement des déchets toxiques issus de l'industrie du pétrole, afin d'atteindre la production d'un pétrole plus vert. Ce partenariat avec FIE, qui prend la forme d'une prise de participation d'Europlasma dans une société commune à hauteur de 49%, moyennant un investissement de $1,5 M étalé sur 18 mois, devrait prochainement aboutir à la commande d'une unité de dépollution spécifiquement adaptée au traitement des rejets issus de l'extraction des hydrocarbures.

Orientation des autres sites industriels

La mise en oeuvre de la nouvelle stratégie du Groupe entraine une redéfinition progressive du périmètre industriel. Les décisions stratégiques concernant l'orientation des sites et projets industriels demeurent suspendues à ce jour aux opérations devant mener à la restructuration de certaines dettes. Ces opérations sont encore en discussion et ne pourront être réalisées qu'après l'approbation par le Tribunal de commerce de Mont-de-Marsan de la modification des plans de redressement par voie de continuation arrêtés le 2 août 2019. À l'aune du résultat des négociations et, le cas échéant, de leur validation par le Tribunal, la direction communiquera ses arbitrages dès que possible, probablement d'ici fin 2020.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !