Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/06/2020 à 16h19 Eurofins Scientific +0,30% 604,20€
  • ERF - FR0000038259
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Eurofins ajuste sa feuille de route

Eurofins ajuste sa feuille de route
Eurofins ajuste sa feuille de route

(Boursier.com) — Du fait de l'impact majeur de la cyberattaque sur les opérations d'Eurofins qui a frappé de nombreux laboratoires du groupe le 2 juin 2019 et de la première application d'IFRS 16 sur les comptes d'Eurofins, les résultats publiés pour l'exercice 2019 sont difficilement comparables avec résultats de l'exercice 2018. La base ajustée comparable corrige les résultats ajustés de l'impact estimé de la cyberattaque (75 millions d'euros au niveau de l'EBITDA) et de la mise en oeuvre d'IFRS 16 sur les comptes consolidés d'Eurofins pour l'exercice 2019.

Sans ces impacts sur les bénéfices, les investissements et les flux de trésorerie, Eurofins estime qu'il aurait atteint tous ses objectifs pour l'exercice 2019...

Le chiffre d'affaires total a augmenté de 20,7%, passant de 3.781 millions d'euros à 4.563 millions d'euros pour l'ensemble de l'exercice 2019, non corrigé des pertes de revenus consécutives à la cyberattaque criminelle du 02 juin 2019 (estimée à 69 millions d'euros). Malgré la cyberattaque, ce chiffre est bien supérieur à l'objectif de chiffre d'affaires de 4.500 millions d'euros du Groupe pour l'exercice 2019.

Au quatrième trimestre 2019, le chiffre d'affaires a augmenté de 13,4% d'une année sur l'autre à 1 228 millions d'euros, contre 1.083 millions d'euros au quatrième trimestre 2018.

La croissance organique a été forte au T4 2019. La croissance organique (corrigée de l'effet jours calendaires) a progressé tout au long de l'année (+4,9% au T1 2019, +5,1% au T3 2019 et +5,6% au T4 2019). Hors Boston Heart Diagnostics ("BHD") qui a subi de très fortes réductions de remboursement en 2019, la croissance organique (corrigée de l'effet jours ouvrables calendaires) est de +5,7% au T1 2019, +6% au T3 2019 et +6,5% au T4 2019.

L'EBITDA publié a augmenté de 27,9% d'une année sur l'autre au cours de l'exercice 2019, ce qui représente une marge d'EBITDA publiée de 18,3%, une amélioration de 110 points de base en glissement annuel. À règles comptables constantes (c'est-à-dire hors impact de l'application de la norme IFRS 16 de EUR + 131 ME) et corrigé de l'impact estimé de la cyber-attaque (estimé à -75 ME), l'EBITDA publié aurait augmenté de 19,3% d'une année sur l'autre à 777 millions d'euros, soit une marge d'EBITDA publiée de 16,8%, en baisse modérée de 40 points de base en glissement annuel, principalement en raison des pertes de BHD et de la marge dilutive de TestAmerica, consolidée intégralement au cours de l'exercice 2019, compensant largement les améliorations opérationnelles sous-jacentes.

L'impact de la perte de revenus et de bénéfices sur les résultats de l'exercice 2019 et les dépenses supplémentaires encourues à la suite de la cyberattaque criminelle qui a frappé Eurofins le 2 juin 2019 est estimé à -69 millions d'euros sur les revenus et à -75 millions d'euros sur l'EBITDA.

Le groupe rappelle qu'il y a eu de versé 10 millions d'euros en guise de de premier paiement d'assurance reçu au troisième trimestre 2019. Les efforts pour déterminer et convenir des remboursements exacts des dommages se poursuivent. La cyberattaque a également eu un impact résiduel sur la capacité d'Eurofins à recouvrer les créances. Eurofins a terminé l'exercice 2019 avec un ratio de fonds de roulement net de 5,3% par rapport à son objectif de 4,5% (-0,8%), ce qui aurait représenté une amélioration de 30 points de base par rapport à l'exercice 2018.

Impact du coronavirus

Avec seulement un peu plus de 3% de ses revenus provenant de la Chine, de la Corée du Sud et de l'Italie, les revenus d'Eurofins n'ont jusqu'à présent pas été significativement affectés par la crise du SRAS 2-CoV... Les laboratoires d'essais alimentaires d'Eurofins en Chine ont déjà développé des méthodes de test pour le SRAS 2-CoV afin d'aider les fabricants à reprendre leurs activités. "Après un mois de février très lent, nos laboratoires chinois de tests alimentaires constatent une reprise importante de l'activité ce mois-ci... La plupart des laboratoires d'Eurofins opèrent dans des domaines résilients non cycliques liés aux soins de santé, historiquement moins touchés par les crises économiques. Comme toute entreprise, les laboratoires d'Eurofins mettent à jour leurs plans de continuité d'activité pour tenter d'atténuer la chaîne d'approvisionnement potentielle ou d'autres interférences dans les opérations. Jusqu'au week-end dernier, dans les pays où Eurofins exploite des laboratoires de pathologie clinique humaine, les tests de dépistage du SRAS 2-CoV n'étaient généralement effectués que par des laboratoires de santé publique. Les tests sont désormais de plus en plus ouverts à des laboratoires d'essais moléculaires indépendants hautement qualifiés et hautement qualifiés. Les laboratoires Eurofins sont en train de finaliser le développement de leurs propres tests et d'en trouver quelques-uns disponibles dans le commerce pour répondre aux besoins des autorités sanitaires en matière de tests dans le cas, peu probable, où l'épidémie devait s'étendre beaucoup plus largement. Eurofins Diatherix travaille également à l'intégration du SRAS 2-CoV dans ses vastes panels syndromiques respiratoires détectant 32 virus et bactéries pour aider les professionnels de la santé à identifier d'autres agents pathogènes provoquant des symptômes similaires. Eurofins Technologies s'efforce également d'ajouter le CoV à sa gamme de kits de détection de virus pour les deux laboratoires et pour une utilisation sur site par l'industrie si cela devait devenir un problème dans certains échantillons environnementaux ou alimentaires".

Perspectives

Après de solides résultats 2019, malgré la cyberattaque et des perspectives positives sur ses marchés non cycliques axés sur la santé, Eurofins fixe de nouveaux objectifs pour 2020 et 2021 comme suit (tous les objectifs ci-dessous incluent IFRS 16 et sont fixés à taux de change 2019 moyens constants) :

Pour 2020, les objectifs d'Eurofins sont de réaliser 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 5% de croissance organique et 100 millions d'euros d'acquisitions (200 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé au milieu de l'année), 1,1 milliard d'euros d'EBITDA ajusté et 500 millions d'euros de Free Cash Flow pour l'entreprise.

Pour 2021, les objectifs d'Eurofins sont de réaliser 5,45 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 5% de croissance organique et 100 millions d'euros d'acquisitions (200 millions d'euros de chiffre d'affaires consolidé au milieu de l'année), 1,25 milliard d'euros d'EBITDA ajusté et 600 millions d'euros de Free Cash Flow pour l'entreprise.
Ces objectifs reflètent le maintien d'une forte concentration sur les marges et la génération de flux de trésorerie et s'accompagnent d'investissements considérablement réduits avec une limite auto-imposée de 700 millions d'euros pour les dépenses d'investissement et de fusion et acquisition combinées en 2020 et 2021 (soit environ 400 millions d'euros nets dépenses d'investissement, y compris 100 millions d'euros liés à la norme IFRS 16 et environ 300 millions d'euros de dépenses en fusions et acquisitions, comme indiqué précédemment).

En 2020, Eurofins devrait achever son programme quinquennal de développement des infrastructures et donc les investissements nets dans les laboratoires et les solutions informatiques, qui restent relativement élevés en 2020, devraient ensuite se ramener vers les niveaux historiques en pourcentage du chiffre d'affaires. L'ouverture de nouveaux laboratoires en démarrage devrait être limitée, l'accent étant mis principalement sur l'Asie en 2020 et 2021.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !