Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/01/2021 à 22h15 RAYTHEON TECH RG -2,45% 69,200$
  • RTX - US75513E1010
  • + Ajouter à : Mes Listes

Etats-Unis : United Technologies rejette une offre de Honeywell

Etats-Unis : United Technologies rejette une offre de Honeywell
Etats-Unis : United Technologies rejette une offre de Honeywell
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après avoir bondi de 10% en une semaine, le titre du conglomérat industriel United Technologies a reculé de 1% vendredi à Wall Street. Le groupe, qui réalise près de la moitié de ses ventes dans les équipements aéronautiques a fait savoir qu'il avait rejeté une offre d'achat présentée par Honeywell International, qui avait fait l'objet de rumeurs en Bourse ces derniers jours.

Honeywell a annoncé vendredi matin qu'il se proposait de racheter United Technologies (UTC) pour 90,7 milliards de dollars (83 MdsE), soit l'équivalent de 108 dollars par action, payables en actions et en numéraire. Cela représente une prime de de plus de 10% par rapport à la capitalisation boursière d'UTC jeudi soir (environ 82 Mds$), en sachant qu'auparavant, le cours de Bourse du groupe avait déjà bondi de plus de 10% sous l'effet des rumeurs.

Le risque d'un rejet par les autorités de la concurrence est très élevé, juge United Technologies

Dans un communiqué, UTC a expliqué son rejet de l'offre, d'une part parce qu'elle sous-évaluerait grossièrement la valeur du groupe, et d'autre part, parce qu'elle surestimerait les synergies potentielles d'une alliance éventuelle.

En outre, UTC estime que le risque de voir l'opération recalée par les autorités de la concurrence est trop élevé. Si un rapprochement avec Honeywell se concrétisait, les délais réglementaires, les cessions exigées et les préoccupations exprimées par la clientèle "finiraient par détruire la valeur pour l'actionnaire", a estimé United Technologies. Dans ces conditions, le conseil d'administration du groupe a considéré qu'il serait "irresponsable" vis-à-vis de ses actionnaires de poursuivre une alliance qui serait "bloquée sur le champ".

La fusion entre les deux équipementiers aéronautiques donnerait naissance à un géant pesant près de 100 Mds$ de chiffre d'affaires et capable de réaliser une croissance des résultats à deux chiffres après réduction des coûts, selon une présentation à la direction d'United Tech faite la semaine dernière par le directeur général d'Honeywell David Cote, et rendue publique vendredi. David Cote estime aussi que le rapprochement, en vertu duquel il prendrait la tête de la nouvelle entité issue de la fusion, permettrait d'économiser 3,5 Mds$.

Vers une offre plus généreuse et des cessions d'actifs de la part de Honeywell ?

La nouvelle structure réaliserait 28% environ de son chiffre d'affaires dans l'aviation de ligne et 13% dans la défense et l'espace, toujours selon la présentation d'Honeywell.

United Technologies produit notamment les ascenseurs Otis, les climatiseurs Carrier et les moteurs d'avion Pratt & Whitney, tandis qu'Honeywell est spécialisé dans les thermostats, les turbochargeurs pour l'automobile et l'électronique embarquée des cabines de pilotage.

Les analystes du secteur jugent désormais probable que Honeywell devra relever son offre et s'engager à d'importantes cessions d'actifs s'il veut convaincre les actionnaires d'United Technologies. Ils sont aussi nombreux à penser que ni le Pentagone, ni les constructeurs d'avions comme Airbus et Boeing verraient d'un bon oeil la fusion de deux de leurs principaux fournisseurs...

©2016-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !