Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/07/2020 à 22h15 Goldman Sachs +4,44% 205,560$
  • GS - US38141G1040
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Etats-Unis : les bancaires replongent après les "stress tests"

Etats-Unis : les bancaires replongent après les "stress tests"
Etats-Unis : les bancaires replongent après les 'stress tests'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Face aux risques posés par la crise du Covid-19, la Fed a décidé, à l'issue de ses "stress tests" bancaires, de plafonner le versement de dividendes par les banques au 3e trimestre. Elle a en outre suspendu les programmes de rachat d'actions dans le secteur bancaire pour le 3e trimestre.

A Wall Street, les valeurs bancaires, qui avaient bondi jeudi de l'ordre de 4%, sont reparties en nette baisse vendredi après cette annonce de la Fed, faite la veille après la clôture des marchés. Le titre JP Morgan Chase a perdu 5,5%, tandis que Goldman Sachs a plongé de 8,6%, Wells Fargo a chuté de 7,4%, Bank of America de 6,3%, Citigroup de 5,8% et Morgan Stanley a perdu 3,5%.

Règle Volcker bientôt assouplie, mais...

La veille, les titres bancaires avaient au contraire réagi positivement à l'annonce d'un prochain assouplissement de la règle Volcker, qui les autoriseraient notamment à investir plus facilement dans des fonds d'investissement. Selon la chaîne 'CNBC', qui a cité des responsables de la FDIC, l'agence fédérale en charge de garantir les dépôts bancaires, les banques seront bientôt autorisées à investir plus largement dans des fonds de capital investissement. En outre, le montant des garanties en cash pour les opérations sur les dérivés entre filiales d'une même banque sera réduit, ce qui pourrait libérer des milliards de dollars pour l'industrie bancaire.

Toutefois, jeudi soir, la Réserve fédérale a fait des annonces moins favorables aux banques américaines. A la suite de ses derniers "stress tests" annuels, la Fed a ainsi plafonné le versement de dividendes par les banques, qui ne devront pas dépasser au 3e trimestre leur niveau du 2e trimestre. En outre, la Fed a suspendu pour le 3e trimestre les programmes de rachat d'actions dans le secteur, en raison des risques liés à la récession engendrée par la pandémie de coronavirus.

Les banques US pourraient perdre 700 Mds$ en mauvaises créances

Les tests de résistance de la Fed ont été effectués sur 34 établissements financiers pour tester leur solidité financière face aux différents scénarios de récession liés à la pandémie de coronavirus. Dans le scénario du pire, à savoir une reprise en "W", les 34 établissements pourraient subir jusqu'à 700 milliards de dollars de pertes liées à des créances non remboursées.

La Fed estime que les banques devraient être en mesure de résister à une récession sévère et prolongée, mais que celle-ci pousserait tout de même plusieurs d'entre elles à des niveaux proches des exigences minimales de fonds propres. La banque centrale a donc décidé de limiter les décaissements des banques en faveur de leurs actionnaires sur les mois à venir.

A Paris, le secteur bancaire a lui aussi fait du yo-yo sur les deux dernières séances. Après un vif rebond jeudi, les cours ont rechuté. Natixis a cédé vendredi 2,6%, la Société Générale a lâché 1,8%, BNP Paribas a reculé de 1,9%, le Crédit agricole a perdu 2,3% et Amundi a fléchi de 0,86%.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !