Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 19/05/2020 à 00h40 JC Penney -23,02% 0,181$
  • JCP - US7081601061
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Etats-Unis : le coronavirus a eu la peau de JC Penney

Etats-Unis : le coronavirus a eu la peau de JC Penney
Etats-Unis : le coronavirus a eu la peau de JC Penney
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'action JC Penney a plongé de 23% lundi à Wall Street pour terminer à 0,1819$, en réaction à l'annonce par la chaîne de grands magasins de son recours au chapitre 11 de la loi sur les faillites. Le titre s'est effondré de plus de 83% depuis le début de l'année, terrassé par la fermeture des commerces américains face à la crise du coronavirus.

118 ans après sa création, la chaîne américaine de grands magasins JC Penney s'est donc placée vendredi soir sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites. Il s'agit du quatrième détaillant américain (et le plus gros) à mettre la clé sous la porte depuis le début de la pandémie, après Neiman Marcus, J.Crew et Stage Stores, mais les analystes s'attendent à ce que cette liste s'allonge alors que les ventes de détail ont plongé de 16,4% en avril par rapport à mars aux Etats-Unis, sous l'effet des mesures de confinement prises pour stopper la propagation du Covid-19.

Restructuration prévue avant une mise en vente

Le groupe basé à Plano (Texas) faisait déjà face ces dernières années à la concurrence accrue du commerce en ligne et de groupes de prêt-à-porter comme Zara ou H&M, qui ont remis profondément en cause le modèle de développement des grands magasins traditionnels.

En ayant recours au chapitre 11, JC Penney pourra se restructurer à l'abri des créanciers. Le groupe a précisé qu'il prévoyait de fermer un certain nombre de ses quelque 850 points de vente puis de se mettre en vente. Il a ajouté disposer de 500 millions de dollars de trésorerie et avoir reçu des engagements de financement à hauteur de 900 M$ de ses créanciers pour maintenir l'exploitation pendant la procédure de faillite.

En avril, le groupe avait manqué deux paiements d'intérêts et avait placé au chômage la plupart de ses quelque 90.000 employés en raison de la fermeture des magasins liée à la pandémie de Covid-19.

Des ventes en baisse de 40% sur 10 ans

"Le coronavirus a créé des défis sans précédent pour nos familles, nos êtres chers, nos communautés et notre pays", a affirmé la patronne de J.C. Penney Jill Soltau dans un communiqué. "Par conséquent, l'industrie américaine de la grande distribution vit une nouvelle réalité profondément différente, qui a contraint JC Penney à prendre des décisions difficiles dans la conduite de nos affaires", a-t-elle poursuivi.

Fondée en 1902, la chaîne avait survécu à la Grande Dépression des années 1930 avant de devenir un fleuron des centres commerciaux géants (les "malls"), qui se sont développés après la 2e guerre mondiale, devenant les symboles de la société de consommation à l'américaine.

En 2019, JC Penney avait affiché un chiffre d'affaires de 10,7 milliards de dollars, en baisse de l'ordre de 40% en 10 ans. Le groupe n'avait pas dégagé de bénéfices depuis l'année fiscale 2011.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !