Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/01/2021 à 17h35 Esso -2,36% 12,400€
  • ES - FR0000120669
  •   SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Esso : le chiffre d'affaires augmente de 44% au 1er trimestre

Esso : le chiffre d'affaires augmente de 44% au 1er trimestre
Esso : le chiffre d'affaires augmente de 44% au 1er trimestre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Au 1er trimestre 2017, le prix moyen du baril de Brent s'est établi à 54$, en hausse de 59% par rapport au 1er trimestre 2016 (34$) et de 10% par rapport au 4e trimestre 2016 (49$). La parité euro-dollar s'est établie à 1,06 $/E au 1er trimestre 2017 (1,1 $/E au cours du 1er trimestre 2016).

Exprimé en euros, le prix moyen du baril de Brent s'est établi à 50 E au 1er trimestre 2017 en hausse de 61% par rapport au 1er trimestre 2016 (31 E) et de 9% par rapport au 4e trimestre 2016 (46 euros).

Au 1er trimestre 2017, 3 millions de tonnes de pétrole brut ont été traitées par les deux raffineries du groupe Esso, en hausse de 600 milliers de tonnes par rapport à la même période de l'année 2016 qui avait été marquée par un arrêt non planifié de la production d'une unité de distillation atmosphérique de la raffinerie de Gravenchon. L'unité avait redémarré fin mars 2016 pour atteindre progressivement sa pleine capacité dans les premiers jours d'avril 2016.

A fin mars 2017, le chiffre d'affaires (hors TVA) du groupe s'élève à 3,173 milliards d'euros, en hausse de 44% par rapport au 31 mars 2016 (2,196 MdsE), reflétant principalement la hausse du prix de marché des produits pétroliers par rapport à la même période de l'année 2016.

Situation financière et perspectives

A fin mars 2017, la position financière nette du groupe est positive et s'établit à 96 millions d'euros (191 millions d'euros au 31 décembre 2016). Cette évolution provient essentiellement de la variation du besoin en fonds de roulement sur la période.

Le groupe est exposé aux incertitudes concernant l'évolution du prix du pétrole brut et du dollar, à la volatilité des prix des produits pétroliers et des marges de raffinage dans un marché ouvert à une concurrence mondiale. Il opère depuis plusieurs années dans un environnement de surcapacités de raffinage en Europe entre le regain de compétitivité du raffinage américain, favorisé par un accès au pétrole et gaz de schiste, et les productions d'unités récentes au Moyen Orient et en Asie qui approvisionnent le marché européen alors que la croissance de leurs autres débouchés s'est ralentie dans un environnement de croissance économique limitée.

©2017-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !