Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/11/2020 à 17h35 Airbus Group (ex-EADS) +0,22% 90,000€
  • AIR - NL0000235190
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Espace : le satellite Copernicus Sentinel-6 engage sa mission de mesure de la topographie des océans

Espace : le satellite Copernicus Sentinel-6 engage sa mission de mesure de la topographie des océans
Espace : le satellite Copernicus Sentinel-6 engage sa mission de mesure de la topographie des océans
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le satellite océanique européen 'Copernicus Sentinel-6 Michael Freilich', construit par Airbus, peut commencer sa mission 'Seeing-the-Seas'. Le 21 novembre, le satellite a décollé du Space Launch Complex 4E de la base aérienne de Vandenberg en Californie, aux Etats-Unis. Environ 1h30 après le lancement, les premiers signaux de l'engin spatial ont été reçus par une station au sol en Alaska.

Mesures de haute précision

Le Copernicus Sentinel-6 Michael Freilich effectuera des mesures de haute précision de la topographie des océans. Le satellite mesurera sa distance à la surface de l'océan avec une précision de quelques centimètres et utilisera ces données pour la cartographier, en répétant le cycle tous les 10 jours. La mission devrait durer jusqu'à 7 ans.

En plus de mesurer l'élévation du niveau de la mer et la circulation océanique à l'échelle mondiale, le satellite enregistrera les profils verticaux de la température et de l'humidité atmosphériques.

Les résultats de la mission permettront aux gouvernements et aux institutions de mettre en place une protection efficace des régions côtières. Les données seront inestimables non seulement pour l'organisation des secours en cas de catastrophe, mais aussi pour les autorités chargées de la planification urbaine, de la sécurisation des bâtiments ou de la mise en service des digues. Les données aideront également les scientifiques à améliorer encore les prévisions météorologiques et les prévisions d'ouragans, estime Philippe Pham, directeur de l'observation de la Terre, de la navigation et des sciences chez Airbus.

Le satellite évolue à 1.336km d'altitude sur une orbite non synchrone avec le soleil inclinée de 66o. Il survole donc un même lieu à différentes heures du jour et de la nuit, ce qui lui permet de mesurer des changements qui peuvent varier sur 24h, comme les marées.

Coopération internationale

Pesant environ 1,5t, le satellite Sentinel-6 Michael Freilich commence à collecter des mesures satellitaires de la surface des océans, poursuivant une tâche débutée en 1992. Un 2e vaisseau spatial Sentinel-6 devrait le rejoindre en orbite en 2025.

Bien qu'il s'agisse d'une mission européenne, Sentinel-6 est une véritable coopération internationale. Elle a été développée conjointement par l'ESA, la NASA, EUMETSAT et la NOAA, avec le soutien du CNES. La mission Sentinel-6 fait partie du programme Copernicus de l'Union Européenne pour l'environnement. Cette mission comprend 2 satellites et a été développée sous la direction industrielle d'Airbus.

Chaque satellite est équipé d'un altimètre radar, qui mesure le temps nécessaire aux impulsions radar pour atteindre la surface et revenir au satellite. Combinées aux données précises de localisation des satellites, les mesures altimétriques permettent de connaître la hauteur de la surface de la mer. L'ensemble des instruments des satellites comprend également un radiomètre à micro-ondes avancé qui tient compte de la quantité de vapeur d'eau dans l'atmosphère.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !