Cotation du 25/10/2021 à 17h35 Esker -0,36% 275,500€

Esker relève à nouveau sa prévision de croissance organique pour l'exercice 2021

Esker relève à nouveau sa prévision de croissance organique pour l'exercice 2021
Esker relève à nouveau sa prévision de croissance organique pour l'exercice 2021

(Boursier.com) — Esker a décidé d'ajuster la présentation de son chiffre d'affaires par activité pour refléter la stratégie de concentration sur le Cloud et la part de plus en plus réduite des produits historiques et des solutions de dématérialisation en mode licence, Ainsi, les produits Fax, Host Access et DeliveryWare sont regroupés sous l'appellation "produits historiques". Pour les activités relatives aux produits Cloud, Esker distinguera désormais la partie purement "SaaS" (abonnement et trafic) et la partie "Services d'implémentation". Esker reporte désormais ses prises de commandes en utilisant un indicateur standard dans le domaine du Cloud, le chiffre d'affaires annuel récurrent, en anglais ARR (Annual Recurring Revenue). Cet indicateur correspond à la valeur moyenne annuelle des abonnements que les clients s'engagent à verser sur la durée totale d'un contrat. Le chiffre d'affaires provenant des transactions sur la plateforme n'est pas inclus car incertain par nature. Celui-ci dépend des consommations effectives des clients, non connues à la date de signature du contrat. Le revenu de service n'est pas non plus compris dans l'ARR car non récurrent.

Le SaaS à plein régime

Au troisième trimestre de l'exercice 2021, Esker réalise un chiffre d'affaires consolidé de 33,4 ME en croissance de 23% à taux de change constant et en publié par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. Pour les 9 premiers mois de l'année, les ventes du Groupe s'établissent à 97,7 ME en croissance de 22% à taux de change constant (20% en publié).

La croissance reste portée par le développement des solutions Cloud qui progressent de 24% sur ce trimestre pour représenter 94% de l'activité du Groupe. Le dynamisme habituel des activités SaaS (+22%) est renforcé par les services d'implémentation qui progressent de 40% sur la même période en raison des très nombreuses signatures enregistrées depuis la fin de l'année 2020.
Ce fort dynamisme est également réparti sur l'ensemble des zones géographiques qui affichent toutes une forte croissance, bénéficiant des succès commerciaux enregistrés sur les neuf derniers mois.

Rythme toujours très soutenu des signatures

Esker a de nouveau enregistré de très nombreuses signatures sur ce trimestre toujours portées par l'engouement des entreprises pour l'automatisation de leurs services administratifs et financiers.

La valeur annuelle récurrente (ARR) des contrats signés sur le trimestre s'établit à 3 ME (11,6 ME d'abonnement sur la durée totale des contrats) en croissance de 11% par rapport au même trimestre l'an dernier qui avait profité de la vive reprise économique après la première vague de la pandémie.

Depuis le début de l'année, la valeur annuelle récurrente des contrats signés s'établit à 9,5 ME, en progression de 42% (34,5 ME d'abonnement sur la durée totale des contrats).

La trésorerie du Groupe s'établit à 38 ME au 30 septembre 2021. Avec une trésorerie nette de 36,9 ME (contre 25,1 ME au 30 septembre 2020) et près de 140.000 titres détenus en autocontrôle, Esker dispose d'une grande autonomie financière pour exécuter sa stratégie axée sur l'accélération de sa croissance organique complétée par des opérations de croissance externe visant à intégrer des solutions connexes pour augmenter la valeur délivrée à nos clients.

Tendance pour l'année 2021

Les performances commerciales et le dynamisme du chiffre d'affaires constatés sur les neuf premiers mois de l'année conduisent Esker à relever à nouveau sa prévision de croissance organique pour l'exercice 2021. En l'absence d'événement perturbateur inattendu ou de variation significative des taux de changes, le chiffre d'affaires d'Esker devrait atteindre 132 ME, soit une croissance organique de 18% (17% précédemment anticipés). Ce relèvement tient compte d'un effet de base bien plus exigeant sur le quatrième trimestre 2021, du fait de l'accélération de la reprise mondiale liée à la sortie progressive des mesures de restrictions Covid au cours du quatrième trimestre 2020.
À ce niveau de croissance, la profitabilité s'établira entre 12 et 15%.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !