Cotation du 17/09/2021 à 17h39 Eramet -0,52% 67,000€

Eramet : validation de l'objectif de réduction des émissions de CO2 du groupe par le SBTi

Eramet : validation de l'objectif de réduction des émissions de CO2 du groupe par le SBTi
Eramet : validation de l'objectif de réduction des émissions de CO2 du groupe par le SBTi
Crédit photo © © David Becker / ERAMET

(Boursier.com) — Le groupe Eramet s'était fixé un objectif dans sa feuille de route RSE 2018-2023 : réduire de 26% l'intensité carbone (quantité de CO2 par tonne de produit sortant) en 2023 par rapport à 2018. Cet objectif a été atteint en 2021.
Afin de poursuivre sa contribution à la lutte contre le changement climatique, Eramet a souhaité se fixer un nouvel objectif à 15 ans, en ligne avec l'Accord de Paris et les recommandations du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) : - 40% d'émissions absolues d'ici 2035 (par rapport à 2019) sur les scopes 1 & 2. Il s'agit d'une nouvelle étape pour le Groupe vers la neutralité carbone en 2050.

L'objectif a été validé par le Science Based Targets initiative (SBTi), fruit d'une collaboration entre le Carbon Disclosure Project (CDP), le Pacte mondial des Nations Unies, le World Resources Institute (WRI) et le Fonds Mondial pour la Nature (WWF). Le SBTi s'assure que les engagements pris par les entreprises participant à la démarche sont pertinents et compatibles avec l'Accord de Paris.

Cet objectif s'accompagne d'un engagement à inciter nos fournisseurs et clients à réduire leurs émissions de sorte qu'ils fixent leur propre objectif "Science Based Targets" d'ici 2025.

En 2021, Eramet poursuit ses efforts de décarbonation. Parmi ses projets les plus récents, on compte la mise en place d'une centrale solaire hybride avec stockage d'énergie par batteries au Sénégal pour alimenter le site de production de sables minéralisés de GCO (filiale sénégalaise d'Eramet). Signé en septembre 2021, le protocole d'accord avec CrossBoundary Energy, qui assurera le design, la construction et l'exploitation de la centrale, prévoit une mise en service début 2023. L'énergie renouvelable produite sera intégralement dédiée à GCO, dans le cadre d'un contrat de distribution d'une durée de 15 ans.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !