Cotation du 27/09/2021 à 17h35 Eramet -0,30% 66,200€

Eramet relève son objectif d'Ebitda 2021

Eramet relève son objectif d'Ebitda 2021
Eramet relève son objectif d'Ebitda 2021
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires du Groupe Eramet s'élève à 1,9 milliard d'euros au 1er semestre 2021, en hausse de 11% (+18% à périmètre et change constants, compte tenu d'un effet change négatif de -7%). Cette croissance est portée par la division Mines et Métaux avec un effet volume / mix de +7% et un effet prix de +15%. Le chiffre d'affaires de la division Alliages Haute Performance est en recul et reste fortement pénalisé par la crise aéronautique.

L'Ebitda du groupe affiche 293 ME, en forte hausse (de près de 150%).

Le résultat net part du Groupe s'élève à 53 ME, et inclut la quote-part de résultat de Weda Bay Nickel (+77 ME). La perte de 623 ME enregistrée au 1er semestre 2020 reflétait notamment les dépréciations d'actifs liées à la crise sanitaire et aéronautique.

Les cash capex s'élèvent à 109 ME à fin juin, en baisse par rapport au 1er semestre 2020 qui comprenait des investissements engagés sur le projet lithium avant sa mise sous cocon. Le free cash-flow (FCF) s'élève à 111 ME, dont 222 ME pour la division Mines et Métaux, et - 47 ME pour la division Alliages Haute Performance. L'amélioration du FCF de +321 ME reflète la bonne performance opérationnelle, la bonne gestion de la trésorerie du Groupe et le redressement partiel d'A&D.

La dette nette s'élève à 1,244 MdE au 30 juin, y compris 88 ME liés à l'application d'IFRS 16. La trésorerie du Groupe reste élevée à 1,944 MdE au 30 juin. En juillet, Eramet a remboursé par anticipation la totalité des obligations émises par TiZir encore en circulation pour un montant de 225 M$ ainsi qu'une partie de la ligne de crédit tirée du RCF (à hauteur de 500 ME). Eramet a par ailleurs signé un accord avec le pool bancaire du RCF afin d'intégrer à ce dernier un mécanisme incitatif d'atteinte de deux des principaux indicateurs RSE du Groupe.

Perspectives

En faisant l'hypothèse d'une situation sanitaire qui ne se dégrade pas de manière significative, la bonne dynamique des marchés de la division mines et Métaux devrait se poursuivre au second semestre, avec des hausses de prix attendues au T3, particulièrement pour les alliages de manganèse, et une saisonnalité beaucoup plus favorable. Les coûts élevés de fret et les problématiques de logistique devraient cependant perdurer.

Malgré de meilleures perspectives à moyen-terme sur les monocouloirs, la crise aéronautique continue de pénaliser la division alliages haute performance.

Eramet devrait réaliser entre 400 et 450 ME d'investissements en 2021, notamment pour accompagner sa croissance.

Les objectifs de production minière sont maintenus au Gabon et en Nouvelle-Calédonie et revus à la hausse en Indonésie.

Eramet revoit à la hausse son objectif d'Ebitda 2021, compte tenu d'un contexte de prix particulièrement porteur pour les alliages de manganèse, et en prenant en compte un consensus de prix moyen révisé pour 2021 du minerai de manganèse (CIF Chine 44%) à 5,01 $/dmtu et du cours du nickel au LME à 7,9 $/lb24, l'Ebitda prévisionnel serait de plus de 850 ME en 2021.

"Nous avons réalisé un 1er semestre prometteur, porté par de bonnes performances opérationnelles et un environnement de prix généralement élevé. Nous sommes restés concentrés sur la génération de cash et grâce aux progrès réalisés dans tous nos métiers, notre endettement est en baisse à fin juin. Ces résultats montrent que la transformation du Groupe engagée il y a 4 ans porte ses fruits : nos fondamentaux économiques s'améliorent, notre feuille de route stratégique progresse et va de pair avec un engagement - environnemental, social et sociétal - fort répondant tant aux enjeux globaux que locaux. Sur le terrain, les salariés font bouger les lignes en conjuguant performance et contribution positive de nos activités sur les communautés environnantes. Forts de cette dynamique, nous abordons le second semestre confiants, avec de très belles perspectives à la fois en termes de résultats et de génération de cash", commente Christel BORIES, Présidente-Directrice Générale du Groupe.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !