Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 20/04/2021 à 17h35 Eramet -5,59% 56,600€
  • ERA - FR0000131757
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Eramet : les "avancées majeures" du plan de sauvetage de la SLN pourraient être anéanties

Eramet : les "avancées majeures" du plan de sauvetage de la SLN pourraient être anéanties
Eramet : les 'avancées majeures' du plan de sauvetage de la SLN pourraient être anéanties
Crédit photo © Eramet

(Boursier.com) — Eramet fait état d'avancées majeures du plan de sauvetage de la SLN, mais évoque "une situation critique début 2021 dans un contexte sociétal très perturbé". Au 2ème semestre 2020, les performances de la Société Le Nickel (SLN), notamment l'amélioration des coûts de production, démontrent que le plan de sauvetage, qui vise le redressement durable de la filiale calédonienne du Groupe, "est pleinement efficace dans des conditions normales d'exploitation".

Pour rappel, le plan de sauvetage de la SLN repose sur trois axes : la mise en place effective d'un nouveau modèle économique qui s'appuie sur la production de ferronickel de l'usine et les exports de minerais à faible teneur, l'amélioration de la productivité et la réduction du prix de l'énergie. Une demande d'autorisation d'exporter 2 Mt de minerai de nickel supplémentaires par an a été déposée à ce titre auprès du gouvernement de Nouvelle-Calédonie et est toujours en attente d'un vote. En ce qui concerne l'énergie, la baisse significative du coût de l'électricité devrait être rendue possible grâce à une nouvelle centrale pour laquelle un appel d'offres a été dûment engagé, avec des offres attendues pour février.

Cependant, en ce début d'année, "la situation de la SLN est devenue très critique car l'ensemble de ses centres miniers subit des blocages perlés depuis plusieurs semaines". L'entreprise est la victime collatérale d'un conflit local, lié à la situation de Vale Nouvelle-Calédonie, "dont elle n'est pas partie prenante". La SLN est contrainte d'ajuster au jour le jour ses activités minières et métallurgiques en fonction des perturbations sur mines qui affectent également le chargement des navires de minerai. Cette marche très dégradée met en danger les fours de l'usine et pèse financièrement sur l'entreprise. Les avancées significatives du plan de sauvetage "pourraient être anéanties".

Dans ce contexte, la SLN qui est en procédure de mandat ad hoc, va solliciter dans les prochains jours une procédure de conciliation auprès du président du Tribunal de Commerce mixte de Nouméa. La société ne peut exclure, en cas de dégradation de sa situation, l'ouverture d'une procédure collective qui pourrait intervenir dans les prochaines semaines. L'engagement de l'ensemble des parties prenantes concernées est urgent afin de permettre le retour à un fonctionnement normal et la poursuite de la bonne mise en oeuvre du plan de sauvetage, ajoute Eramet, qui tiendra le marché informé de l'évolution ultérieure.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !