»
»
»
»
Consultation
Cotation du 23/04/2019 à 11h01 Eramet -2,48% 69,140€
  • ERA - FR0000131757
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Eramet coule en bourse, après sa publication

Eramet coule en bourse, après sa publication
Eramet coule en bourse, après sa publication
Crédit photo © © David Becker / ERAMET

(Boursier.com) — Eramet décroche finalement de 16,3% ce soir à 51,8 euros (plus forte baisse du SRD) dans un volume étoffé représentant 1,4% du capital, suite à la publication des résultats annuels 2018. Les comptes ont été marqués par une chute de 74% du bénéfice net pdg. Le groupe prévoit par ailleurs un Ebitda 2019 proche de celui de 2018, après un repli en 2018. Les résultats pour l'exercice clos ont été affectés par les difficultés de production dans le nickel et par la branche alliages.

Le groupe a également évoqué la nécessité de mettre en place un plan de sauvetage dédié à sa filiale calédonienne, la SLN (Société Le Nickel), qui accuse des pertes récurrentes. Le groupe a estimé que ce plan demandait l'implication de toutes les parties prenantes sur les premiers mois de 2019, et ce "dans un calendrier serré". La mise en oeuvre du plan serait indispensable, faute de quoi les prêts accordés par Eramet et l'Etat seraient épuisés en 2020, dans les conditions actuelles de marché. Il s'agit donc de mettre en place un nouveau modèle économique, comprenant une augmentation des volumes exportés et une amélioration de la performance interne.

Résultats contrastés pour Eramet

Le chiffre d'affaires 2018 du groupe est ressorti en progression de 5% sur l'année 2018 à 3,825 MdsE dans un contexte de prix des métaux en hausse, et de marchés porteurs pour les sables minéralisés. Le groupe insiste sur les nouveaux records opérationnels de la division Mines et Métaux, avec 4,3 millions de tonnes de minerai de manganèse produites, 1,2 million de tonnes de minerai de nickel de Nouvelle-Calédonie exportées en 2018 et 774 milliers de tonnes de concentrés de sables minéralisés produits.

Tassement de la rentabilité

L'EBITDA se monte à 843 ME, en ligne avec la guidance, en repli de 3% en glissement annuel. Le groupe évoque une "deuxième année de forte création de valeur", avec un ROCE à 22%. Le résultat opérationnel courant atteint 581 ME (-4% vs. 2017), avec des performances contrastées selon les activités, notamment des difficultés de production de l'activité Nickel et un environnement de marché défavorable dans les principaux secteurs de la division Alliages Haute Performance.

Le résultat net part du Groupe se monte à 53 ME, incluant une provision non courante de 65 ME afin de prendre en compte le coût du traitement de la revue des processus qualité au sein de la division Alliages Haute Performance. Ce résultat net part du groupe chute de 74% en comparaison de l'année antérieure.

Le free cash flow hors acquisition de TiZir a baissé de 66% à 162 ME. L'endettement net est de 717 ME, soit un gearing de 38%, reflétant l'acquisition de Tizir. Le versement de dividendes aux actionnaires au titre de 2018 représentera un montant de 0,60 euro par action, correspondant au maintien d'un taux de distribution de 30%. C'est du moins ce qui sera proposé lors de l'Assemblée générale du 23 mai 2019.

Perspectives prudentes

L'ambition du groupe s'appuie sur une transformation stratégique et managériale, soutenues par la transformation numérique et tournées vers de nouveaux relais de croissance et la diversification du portefeuille d'actifs. "2019 sera une année cruciale pour la mise en place effective du plan de sauvetage de la SLN, l'amélioration des résultats de l'usine de Sandouville et pour créer les bases d'une meilleure performance future de la division Alliages Haute Performance. Le Groupe est mobilisé et met tout en oeuvre pour relever ces trois défis qui nécessitent l'implication de l'ensemble des parties prenantes", commente Eramet.

2019 marquera aussi l'avancée de deux projets d'investissement majeurs, à savoir l'extension de la mine de Moanda au Gabon et le développement du lithium en Argentine. Enfin, cette année sera celle de l'accélération des transformations pour construire "un acteur mondial durablement performant et reconnu, une référence dans l'extraction et la métallurgie responsables, et dans la transition énergétique". La création d'Eramet IDEAS, nouvelle filiale dédiée à l'innovation et la R&D, y participera. Pour l'exercice en cours, la croissance intrinsèque et les gains de productivité attendus, devraient permettre de compenser la dégradation des conditions de marché. Ils conduiraient ainsi à un EBITDA prévisionnel proche de celui de 2018.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com