Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/07/2020 à 17h35 Eos imaging +7,59% 1,360€
  • EOSI - FR0011191766
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

EOS imaging : résultats annuels 2019 et chiffre d'affaires du T1 publiés

EOS imaging : résultats annuels 2019 et chiffre d'affaires du T1 publiés
EOS imaging : résultats annuels 2019 et chiffre d'affaires du T1 publiés
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — EOS imaging, leader de l'imagerie médicale orthopédique 2D/3D et des solutions logicielles pour la modélisation anatomique 3D et la planification chirurgicale, annonce aujourd'hui ses résultats annuels consolidés pour l'exercice clos au 31 décembre 2019 et son chiffre d'affaires consolidé pour le 1er trimestre 2020, arrêtés par le Conseil d'administration du 27 avril 2020.

EOS imaging affiche un chiffre d'affaires hors provision et ajustement financier de 21,2 ME dont :
-9,6 ME de ventes d'équipements, provenant de la facturation de 24 systèmes. Le second semestre 2019 a marqué le redémarrage progressif de la facturation qui s'est intensifiée au cours du dernier trimestre
-11,6 ME de revenus récurrents, soit +30,5% de croissance par rapport à 2018, soutenus par une forte augmentation du chiffre d'affaires issu de la maintenance qui s'élève à 10,4 ME (+32%), et l'accélération des solutions orthopédiques avancées (AOS)

Le Groupe a en outre enregistré une provision de 0,98 ME sur les créances clients des années précédentes et un retraitement de la part financière des ventes en produit financier qui vient diminuer le chiffre d'affaires à hauteur de 0,16 ME.
Au total, le chiffre d'affaires publié de l'exercice 2019 s'établit donc à 20,1 ME.

Au cours de l'exercice écoulé, EOS imaging a enregistré des commandes pour 56 systèmes contre 64 en 2018 pour une valeur de 24 ME. Cette baisse s'explique essentiellement par l'effet ponctuel du lancement de l'EOSedge à la fin du 4ème trimestre, qui a amené certains clients à reporter leur décision d'achat afin de se positionner par rapport à la nouvelle offre.
Au 31 décembre 2019, le carnet de commandes s'élevait donc à 14,4 ME, correspondant aux commandes d'équipements reçues en 2019 moins les équipements livrés en 2019 (9,6 ME).
La performance commerciale atteint ainsi 35,7 ME comparée à 35,4 ME en 2018, soit une progression de +0,8%.
La base installée s'élève à 361 équipements en fin d'année, soit une croissance de +17% par rapport à décembre 2018.
Enfin, EOS imaging a poursuivi ses investissements en recherche et développement, lui permettant de bénéficier de subventions publiques et de crédits impôt-recherche pour un montant total de 2,1 ME, comptabilisé en Autres Produits.

La marge brute s'élève à 9,1 ME contre 17,8 ME en 2018. Hors effets exceptionnels, le taux de marge passe de 50,2% des ventes à 49,8% en 2019. Cette évolution résulte essentiellement d'un effet de mix géographique, les cycles de vente étant plus courts dans les régions Europe Moyen-Orient et Asie-Pacifique qu'en Amérique du Nord, où le prix de vente moyen est supérieur à celui des autres zones.

Les charges opérationnelles de l'exercice 2019 s'établissent à 27,9 ME, soit une hausse contenue de 2% par rapport à 2018, marquant une stabilisation de l'organisation et des dépenses, au cours d'une année pendant laquelle la Société a réalisé le lancement d'EOSedge.

La perte opérationnelle sur l'exercice 2019 s'établit à -16,7 ME, contre -8,2 ME en 2018. Ce recul résulte de l'impact sur le chiffre d'affaires de la transition du cycle commercial.
Le résultat financier s'élève à -1,7 ME au 31 décembre 2019, correspondant essentiellement à la charge d'intérêt des Océanes, contre -4,8 ME en 2018 où la Société avait enregistré des charges non-récurrentes liées à ses refinancements.
Au total, la perte nette enregistrée sur l'exercice 2019 est de -18,4 ME, contre -13 ME en 2018.
Cette détérioration résulte mécaniquement de la transition vers son nouveau cycle commercial qui fait que seule une partie des commandes enregistrées en 2019 a été livrée en 2019.

Au 31 décembre 2019, la trésorerie d'EOS imaging s'élevait à 8,2 ME, contre 19,7 ME au 31 décembre 2018 et 8,7 ME au 30 juin 2019, soit une consommation de trésorerie de seulement 0,5 ME au cours du second semestre 2019.
Cette préservation de la trésorerie résulte essentiellement de la réduction progressive et structurelle du BFR opérationnel liée au changement de cycle commercial. Le poste Clients qui s'élevait à 32,7 ME à fin 2018 a diminué de 15,4 ME après effet de change pour représenter 17,7 ME à fin 2019. En revanche, les stocks représentent 13,5 ME, contre 8,8 ME à fin 2018 et 14,6 ME à l'issue du premier semestre 2019. En effet, le changement de cycle commercial s'est d'abord traduit par une augmentation des stocks du fait du décalage des livraisons, et ont amorcé leur diminution au cours du second semestre avec la mise en oeuvre du nouveau planning de production. Ces deux postes devraient continuer à se réduire en 2020.

Au total, le flux net de trésorerie disponible pour 2019 est de -10,3 ME, marquant une amélioration de 19% par rapport à -12,7 ME en 2018.

Le chiffre d'affaires du 1er trimestre 2020 ressort en nette progression à 3,8 ME, en croissance de +46% par rapport au 1er trimestre 2019. La dynamique commerciale au T1 a toutefois été impactée par l'épidémie du COVID-19.

Point de situation sur l'épidémie du COVID-19

Les différentes régions où opère la Société ont été progressivement touchées par la crise sanitaire liée au COVID-19. L'impact commercial initial a été observé en Asie début janvier, avec une propagation à la mi-mars en Europe et en Amérique du Nord. Dans toutes les régions, l'accent a été mis sur la sécurité des employés et des clients. La Société a mis en oeuvre les mesures de protection adaptées pour ses salariés au fur et à mesure des recommandations et directives données par le gouvernement français et les gouvernements des pays où l'entreprise opère, comme le travail à distance et la restriction des déplacements. Le personnel qui se rendait sur les sites des clients avant l'entrée en vigueur des restrictions de déplacement, a reçu la protection requise.
Avec l'augmentation continue du nombre de patients atteints de COVID-19, les systèmes de santé prennent des mesures pour faire face à l'augmentation du nombre d'admissions de ces patients. Certains hôpitaux et centres d'imagerie privés ont ainsi interrompu leur activité orthopédique.
Des installations qui avaient été prévues pendant la période de confinement ont été retardées, pour être reprogrammées après le déconfinement. Cela se traduit donc par un décalage temporaire des livraisons et du chiffre d'affaires correspondant.
La prise de commande d'équipement a été freinée par l'accès restreint des commerciaux aux hôpitaux, et par le report des décisions d'investissements de nos clients en l'absence de visibilité. L'impact sur le chiffre d'affaires est difficile à évaluer à ce stade.
Les activités de maintenance ont été limitées aux urgences pour les établissements ouverts. Pour autant, la Société a signé des contrats de prestations forfaitaires annuels avec la majorité de ses clients, incluant des maintenances et suivis préventifs annuels, et estime donc que l'impact de la pandémie sur le chiffre d'affaires de maintenance sera limité.
Enfin, la Société a adapté son programme de production au décalage de son planning d'installation et revu avec ses fournisseurs son planning d'approvisionnement. Il est à noter que les fournisseurs clés de la Société sont principalement basés en France, au Canada et en Europe et que la Société n'a pas identifié de risques spécifiques liés à l'approvisionnement à ce stade.

La Société a procédé à une évaluation complète de l'impact de la crise et a pris les mesures correctives nécessaires qui lui assurent une visibilité sur sa trésorerie jusqu'à la fin de l'année.
La Société a ainsi adapté l'activité des salariés européens et nord-américains en recourant au chômage partiel et à des mises en congés partiels. Ces mesures continueront d'être réévaluées au fur et à mesure de l'évolution de la situation. La Société utilise pleinement les mesures permettant d'alléger la pression sur sa trésorerie à court terme : report du paiement des charges sociales patronales, accélération du paiement du crédit d'impôt recherche, et plus largement, le recours aux soutiens prévus dans le cadre de la crise sanitaire par tous les pays où la Société opère. EOS imaging a également mis en oeuvre un important plan de réduction des dépenses.
La Société évalue séparément différentes options de financement opérationnel et structurel en plus du recours au factoring déjà en place et non utilisé depuis le début 2020.
Dans ce contexte, le Conseil d'administration du 27 avril 2020 a arrêté les comptes en maintenant le principe de continuité d'exploitation.

La Société a par ailleurs publié le 27 avril un communiqué de presse informant le marché qu'Alphatech Holdings a décidé de résilier l'accord conclu avec EOS imaging portant sur le dépôt d'un projet d'offre publique.

Mike Lobinsky, Directeur Général d'EOS imaging, commente : "2019 a été une année charnière pour la Société. Nous avons commencé l'année en mettant en oeuvre le changement de notre cycle commercial nous permettant ainsi d'aligner notre modèle sur les normes de l'industrie et d'améliorer la gestion de notre fonds de roulement. L'exercice 2019 s'est terminé avec le lancement d'EOSedge, notre nouveau système d'imagerie innovant qui apporte une valeur ajoutée significative pour les patients et les clients. Compte tenu du fort intérêt clinique et commercial que nous avons reçu depuis son lancement, nous sommes convaincus qu'EOSedge sera un vecteur important de la croissance future de la Société. Comme beaucoup d'entreprises, la pandémie sanitaire liée au COVID-19 a eu un impact sur l'activité de notre Société au premier trimestre. Dès les premiers impacts du coronavirus observés sur notre activité, nous avons rapidement pris les mesures nécessaires pour nous adapter à cette crise tout en nous préparant à la reprise d'activité".

Agenda

Assemblée générale des actionnaires : le 10 juin.
Prochain communiqué de presse : chiffre d'affaires du premier semestre 2020 le 21 juillet 2020.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !