Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/12/2020 à 17h35 Engie (EX GDF SUEZ) -0,68% 12,500€
  • ENGI - FR0010208488
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Engie nomme Catherine MacGregor directrice générale

Engie nomme Catherine MacGregor directrice générale
Engie nomme Catherine MacGregor directrice générale

(Boursier.com) — C 'est désormais officiel... Huit mois après l'éviction d'Isabelle Kocher, le conseil d'administration d'Engie a annoncé vendredi soir avoir désigné Catherine MacGregor comme nouvelle directrice générale du groupe énergétique. Elle prendra ses fonctions à la tête d'Engie le 1er janvier 2021 et deviendra la nouvelle, et la seule femme, à diriger une entreprise du CAC 40.

Le quotidien 'Le Monde' avait évoqué plus tôt dans la journée la nomination de cette ingénieure française de 48 ans, jusqu'ici membre de l'équipe dirigeante du groupe parapétrolier TechnipFMC.

"La vision que porte Catherine MacGregor sur la transformation et le développement du groupe, son expérience industrielle et internationale tout autant que son leadership et ses qualités managériales reconnues contribueront pleinement à la mise en oeuvre des orientations stratégiques présentées fin juillet", a déclaré le conseil d'administration d'Engie dans un communiqué.

Selon site internet du 'Monde', Catherine MacGregor a été préférée à Gwenaelle Avice-Huet, directrice générale adjointe d'Engie, chargée des énergies renouvelables, Catherine Guillouard, PDG de la RATP, et Laurent Guillot, directeur général adjoint de Saint-Gobain".

Outre ses fonctions actuelles chez TechnipFMC, Catherine MacGregor a une forte expérience à l'international après avoir notamment passé 23 ans au sein du premier parapétrolier mondial Schlumberger.

"Accélérer la transition énergétique d'Engie"

Citée par le communiqué d'Engie, Mme MacGregor a affirmé vendredi que "j'aurai à coeur, avec l'ensemble des équipes, de répondre aux grands défis qui nous attendent pour permettre à Engie d'accélérer la transition énergétique".

La gouvernance d'Engie était devenue ces derniers mois un sujet politiquement sensible pour le gouvernement, (l'Etat détient 24% du capital du groupe), en particulier parce qu'Isabelle Kocher était la seule femme à la tête d'une entreprise du CAC 40. Le conseil d'administration d'Engie avait décidé en février de ne pas renouveler le mandat de Mme Kocher afin "d'engager une nouvelle étape de sa transformation et d'approfondir sa stratégie". Les opposants à Isabelle Kocher lui reprochaient notamment des erreurs de management et une difficulté à communiquer avec son Conseil d'administration.

Décision d'ici à lundi sur l'offre de Veolia sur Suez

Sous la houlette de son président Jean-Pierre Clamadieu, le groupe a déjà tracé la feuille route de Catherine MacGregor : accélération dans les énergies renouvelables et les infrastructures, revue stratégique des activités services et amplification du programme de cessions.

Rappelons qu'Engie est en passe de céder sa participation de 29,9% dans Suez, pour laquelle Veolia Environnement a relevé son offre à 18 euros cette semaine. Le fonds Ardian pourrait aussi être interessé par le dossier Suez, dont les dirigeants s'opposent à l'offre de Veolia. Le conseil d'Engie doit se prononcer définitivement d'ici à lundi sur l'offre de Veolia, qu'il a acceptée mercredi soir dans son principe.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !