Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 26/10/2020 à 17h36 Engie (EX GDF SUEZ) -2,24% 11,110€
  • ENGI - FR0010208488
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Engie : gagnant- gagnant ?

Engie : gagnant- gagnant ?
Engie : gagnant- gagnant ?
Crédit photo © Société Suez Environnement

(Boursier.com) — Alors que Veolia a proposé dimanche dernier de racheter l'essentiel de la participation d'Engie dans Suez (29,9% sur un total de 32%) à 15,50 euros par action, soit un montant de 2,9 milliards d'euros, et former avec son rival un "grand champion mondial français" du traitement de l'eau et des déchets, la réaction hostile de la direction de Suez ouvre la porte à un bras de fer qui pourrait passer par un relèvement de l'offre initiale. De quoi profiter à Engie, comme le souligne UBS qui a ajusté en hausse son avis sur le titre. Auparavant neutre sur le dossier, le broker passe à l'achat et revoir son objectif de cours de 10,75 à 15 euros.

"L'offre que notre concurrent historique a soumise à Engie dimanche soir est particulièrement hostile", a estimé la direction de Suez dans un message adressé en français, anglais et espagnol aux 90.000 salariés du groupe dans le monde.
Selon lui, l'offre "nie la spécificité de nos valeurs, de notre culture et de notre projet stratégique" (...) "L'émotion est d'autant plus forte que les activités de l'eau en France, qui occupent une place particulière au coeur du groupe, de son histoire, de son expertise, seraient vendues à un fonds d'investissement", ajoute-t-il, relevant que Suez est "le premier opérateur mondial privé de distribution d'eau, en population desservie".

Lundi dernier, le Conseil d'administration de Suez avait rejeté l'offre de Veolia et réitéré à l'unanimité sa totale confiance dans le projet stratégique fortement créateur de valeur de Suez en tant que société indépendante.

Une question de prix pour Engie ?

Du côté d'Engie, en pleine restructuration stratégique de ses actifs, le prix offert ne semble pas satisfaire le géant de l'énergie. Selon des sources proches du dossier, citées par les médias, un prix de 17 euros par action pourrait convaincre Engie de céder sa part. Engie n'exclut d'ailleurs pas d'examiner des propositions alternatives qui pourraient survenir au cours des prochaines semaines...

Quant à Veolia, son PDG Antoine Frérot a défendu son offre mercredi sur 'BFM Business' et ce matin sur l'antenne d'"Europe 1, estimant que le prix proposé est "juste".
Antoine Fréot n'a pas exclu de faire une offre hostile sur Suez si son projet actuel n'aboutissait pas : "rien n'est exclu, cela dépendra beaucoup des raisons qui font qu'Engie n'accepte pas notre proposition, et nous aviserons à ce moment-là... S'il y a d'autres projets, ils seront comparés (...). Je suis persuadé que ce projet (...) d'un grand champion mondial français de la transformation écologique, c'est le meilleur projet qu'on puisse faire avec ces deux entreprises et tous les talents"

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !