Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 06/08/2020 à 17h35 Engie (EX GDF SUEZ) -1,57% 11,600€
  • ENGI - FR0010208488
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Engie et la CDPQ acquièrent les 10% restant de TAG au Brésil

Engie et la CDPQ acquièrent les 10% restant de TAG au Brésil
Engie et la CDPQ acquièrent les 10% restant de TAG au Brésil
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Engie annonce que son offre conjointe avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a été retenue dans le cadre du processus de désinvestissement mené par la société Petrobras pour l'acquisition des 10% de participation restante dans la société Transportadora Associada de Gás SA (TAG).

La valeur de cette opération à la clôture s'élève à 1 milliard de Reales brésiliens, soit environ 160 millions d'euros.

Grâce à cette acquisition, la participation totale d'Engie dans TAG passe à 65% (dont la moitié est détenue par Engie Brasil Energia) tandis que CDPQ détiendra 35%.

A l'issue de cette transaction, Engie conservera la méthode de consolidation par mise en équivalence actuelle.

En outre, Engie prévoit un impact dette nette d'environ 105 ME en lien avec cette transaction.

Cette acquisition fait suite à la précédente acquisition par Engie et CDPQ d'une participation de 90% dans TAG en juin 2019. Les capacités de TAG sont actuellement entièrement contractées avec des clauses "ship-or-pay" et une durée résiduelle moyenne de 11 ans et feront l'objet d'une régulation après l'expiration des contrats actuels.

Cette acquisition nous permet d'investir davantage dans un actif que nous connaissons, en capitalisant sur notre expertise en matière de réseaux, dans un pays clé pour Engie, commente Claire Waysand, directrice générale d'Engie par intérim.

Rappelons que TAG est la plus grande entreprise en matière de transport de gaz naturel au Brésil, possédant une infrastructure d'environ 4.500 km de gazoducs, implantés le long de la côte des régions du Nord-Est et du Sud-est, en plus d'un tronçon reliant Urucu à la ville de Manaus (Amazonas). Le réseau représente 47% de l'ensemble des infrastructures gazières du pays et dispose d'un potentiel de développement avec, entre autres, l'extension du réseau, des connexions supplémentaires, la création d'installations de stockage de gaz et le transport de gaz verts.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !