Cotation du 26/10/2021 à 13h25 Engie (EX GDF SUEZ) +1,21% 12,232€

Engie : dernière ligne droite pour la cession d'Equans

Engie : dernière ligne droite pour la cession d'Equans
Engie : dernière ligne droite pour la cession d'Equans
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Engie prend son temps. Alors qu'un nouveau candidat à la reprise d'Equans s'est officiellement manifesté hier, en l'occurrence Spie, le groupe énergétique a indiqué qu'il pourrait davantage communiquer sur l'intérêt porté à sa filiale dédiée aux services multi-techniques au cours du deuxième semestre. Le management vise toujours une évolution de sa participation en 2022.

Equans regroupe différentes activités de services d'installation et de maintenance dans l'électricité, le chauffage, la ventilation et la climatisation, la réfrigération, la mécanique et la robotique, le numérique ou encore les services généraux d'entreprise. Des activités qui emploient près de 74.000 personnes, réalisent un chiffre d'affaires global compris entre 12 et 13 milliards d'euros (chiffres de 2019) et un résultat opérationnel courant de 350 à 450 MdsE.

Outre Spie, Eiffage et Bouygues du côté des industriels, les fonds Bain Capital, Carlyle et CVC/PAI-Partners seraient en lice pour racheter Equans, dont la valorisation pourrait atteindre 6 milliards de dollars. "Engie se réjouit du grand intérêt du marché (industriels et fonds) pour Equans et ses activités bénéficiant de belles perspectives, et ne communiquera pas sur les candidatures, le groupe étant tenu par un accord de confidentialité avec les candidats", a déclaré Engie hier soir. La société, détenue à près de 24% par l'Etat, avait fixé la date-limite de dépôt des offres non-engageantes à hier.

Dans une déclaration transmise à 'Bloomberg', Engie indique qu'il tiendra compte de la robustesse du projet industriel pour les offres reçues pour Equans, ainsi que de la qualité des projets sociaux, de la valorisation et du risque d'exécution...

Le groupe dirigé par Catherine MacGregor est engagé dans un vaste programme de cession d'actifs, de 9 à 10 milliards d'euros sur la période 2021-2023, censé lui permettre de simplifier son profil et d'accélérer son développement dans les renouvelables.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !