»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/03/2019 à 17h37 AccorHotels -0,05% 38,000€

En bourse, le secteur touristique français pique du nez

En bourse, le secteur touristique français pique du nez
En bourse, le secteur touristique français pique du nez
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les places boursières européennes accusent le coup lors de leur reprise hebdomadaire, après les attentats qui ont frappé la capitale française vendredi soir. Paris, Londres, Francfort et les autres marchés de la région ont ouvert en baisse, sur fond de net regain de tension géopolitique. Les financiers sont pragmatiques et ont déjà connu pareille situation : ils réagissent en conséquence en vendant leurs positions dans les secteurs les plus exposés à cette situation.

L'hôtellerie en première ligne

Le tourisme et les loisirs promettent d'être affectés en priorité, d'autant plus en France, première destination mondiale. AccorHotels chute -6,7% peu après l'ouverture, suivi de près par les Aéroports de Paris et par Air France KLM (-5% environ). Une autre infrastructure de transport est concernée, Eurotunnel, dont le titre perd 4%. La situation pèse aussi sur d'autres entreprises, comme le Groupe Flo (-6%), dont les restaurants pourraient pâtir de la situation, mais également le secteur du luxe (LVMH, Kering, Hermès, qui perdent 2 à 3%), dont la manne pourrait s'amoindrir si les touristes venaient à tourner le dos à la capitale française. Après le 11 septembre aux Etats-Unis, les taux d'occupation des hôtels newyorkais avaient mis 23 mois à se redresser, rappelle le bureau d'études Bryan Garnier, qui cite aussi 12 mois après les attentats de Madrid et 9 après ceux de Londres. La question de la restauration de la confiance se pose cependant compte tenu de la capacité des terroristes à frapper à l'aveugle et à mener deux opérations d'envergure en une seule et même année à Paris.

Par ricochet, d'autres valeurs sont aussi attaquées ce matin, comme la Fnac (-3,2%), exposée à la consommation, ou Europcar (-3,1%), qui souffrirait d'un ralentissement des flux de passagers. Eurodisney également (-1,6%), alors que le parc a été fermé par précaution jusqu'à demain 17 novembre, après les attentats, et qui pourrait souffrir d'une fréquentation en baisse à l'avenir.

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com