»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/11/2018 à 23h20 Tesla Motors Inc -0,24% 353,470$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Elon Musk veut sortir Tesla de la cote avec l'aide de l'Arabie saoudite

Elon Musk veut sortir Tesla de la cote avec l'aide de l'Arabie saoudite
Elon Musk veut sortir Tesla de la cote avec l'aide de l'Arabie saoudite
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Elon Musk et Tesla ont communiqué ce lundi, après la vive polémique née des interventions du patron du groupe en début de semaine dernière. Musk avait alors fait état de plans de sortie de la cote à 420$ par titre, afin de s'affranchir des contraintes d'un marché trop concentré sur le court terme. Le dirigeant de Tesla précisait également que le financement d'une telle opération était déjà sécurisé, ce que certains investisseurs ont rapidement mis en doute.

Dans une nouvelle mise au point postée sur le blog Tesla, Musk confirme bien qu'il considère une sortie de la cote, qu'il pense être une bonne solution pour les actionnaires. Le dirigeant du groupe juge qu'une telle transaction permettrait à Tesla d'opérer au mieux et de progresser dans sa mission d'accélération de la transition vers une énergie soutenable. '"Alors que je continue de considérer cela, je voudrais répondre à quelques questions qui m'ont été posées depuis mardi".

Que s'est-il passé à ce stade ?

Le 2 août, Musk dit avoir notifié au conseil d'administration de Tesla que, dans capacité personnelle, il entendait sortir Tesla de la cote à 420$ par titre. Cela représentait alors une prime de 20% sur les cours cotés d'environ 350 dollars (qui reflétaient déjà une augmentation de 16% par rapport au prix antérieur à la publication des résultats du deuxième trimestre le 1er août). "Ma proposition reposait sur l'utilisation d'une structure dans laquelle tout actionnaire existant souhaitant rester actionnaire d'une société privée (non cotée) Tesla pouvait le faire, le rachat à 420$ par action étant réservé aux actionnaires qui préféraient cette option".

Après une première réunion des administrateurs externes du conseil pour discuter de sa proposition (Musk n'a pas participé et son frère Kimbal non plus), une réunion du conseil d'administration entier a eu lieu. "Au cours de cette réunion, j'ai informé le conseil des discussions sur le financement qui avaient eu lieu (plus de détails ci-dessous) et j'ai expliqué pourquoi cela pouvait être dans l'intérêt à long terme de Tesla", ajoute Musk.

"À la fin de cette réunion, il a été convenu que je passerais à l'étape suivante avec certains des principaux actionnaires de Tesla. Nos plus grands investisseurs ont été extrêmement favorables à Tesla au fil des ans et il était essentiel pour moi de savoir s'ils avaient la capacité et le désir de rester actionnaires d'un Tesla non coté. Ce sont eux qui ont cru en Tesla alors que personne d'autre ne le faisait et ce sont eux qui croient le plus à notre avenir. J'ai dit au conseil que j'effectuerais un rapport après avoir eu ces discussions", a détaillé Musk.

Pourquoi une telle annonce ?

A la question de savoir pourquoi Musk a effectué une telle annonce publique, le dirigeant réplique que la seule façon pour lui d'avoir des discussions approfondies avec les plus grands actionnaires de Tesla était de leur faire part de son désir de sortir l'entreprise de la cote. "Cependant, il n'aurait pas été juste de partager des informations sur cette sortie de la cote avec nos plus gros investisseurs sans partager les mêmes informations avec tous les investisseurs en même temps. En conséquence, il était clair pour moi que la bonne chose à faire était d'annoncer publiquement mes intentions. Pour être clair, lorsque j'ai fait l'annonce publique, tout comme pour cet article de blog et toutes les autres discussions que j'ai eues sur ce sujet, je parle en mon propre nom en tant qu'acquéreur potentiel de Tesla".

Le financement est-il sécurisé ?

Musk explique également pourquoi il a utilisé l'expression "financement sécurisé" à propos de l'opération, dans un tweet annonçant son intention de sortir le groupe de la bourse. Sur ce point, le patron de Tesla patauge un peu plus.

"Il y a près de deux ans, le fonds souverain d'Arabie saoudite m'avait approché à de nombreuses reprises à propos d'une sortie de la cote de Tesla. Ils m'avaient d'abord rencontré en début d'année 2017 afin d'exprimer leur intérêt, du fait du besoin important de diversification en dehors du pétrole. Ils ont ensuite tenu plusieurs réunions additionnelles avec moi durant l'année suivante, afin de confirmer leur intérêt et de tenter d'avancer vers une transaction de sortie de la cote", justifie Musk, qui relève qu'évidemment, le fonds souverain saoudien dispose du capital nécessaire pour exécuter une telle opération.

Récemment, le fonds saoudien a acquis près de 5% de Tesla sur les marchés, confirme Musk, reprenant une information qui avait déjà filtré. Le fonds aurait alors à nouveau contacté le patron de Tesla en vue d'une nouvelle rencontre. Le meeting a eu lieu le 31 juillet. "Durant la réunion, le directeur général du fonds souverain a regretté de n'avoir pas progressé auparavant vers une transaction privée avec moi, et il a fortement exprimé son soutien au financement d'une transaction de sortie de la cote pour Tesla. Il m'a fait comprendre qu'aucun autre décideur n'était nécessaire et qu'ils étaient impatients de procéder", justifie donc Musk.

Engagement du fonds souverain saoudien

"J'ai quitté la réunion du 31 juillet, sans aucun doute, en concluant qu'un accord avec le fonds souverain saoudien pourrait être conclu et qu'il s'agissait simplement de faire avancer le processus. C'est pourquoi j'ai parlé de 'financement garanti' lors de l'annonce du 7 août", dit Elon Musk.

"Suite à l'annonce du 7 août, j'ai continué à communiquer avec le directeur général du fonds saoudien. Il a exprimé son soutien à une procédure de vérification financière et due diligence et à leur processus d'examen interne, afin d'obtenir des approbations. Il a également demandé des détails supplémentaires sur la manière dont l'entreprise serait sortie de la cote, y compris les pourcentages requis et les exigences réglementaires", insiste le dirigeant de Tesla.

"Un autre point critique à souligner est que, avant que quiconque ne soit invité à décider d'une sortie de la cote, tous les détails du plan seront fournis, y compris la nature proposée et la source de financement à utiliser. Cependant, il serait prématuré de le faire maintenant. Je continue à discuter avec le fonds saoudien et je discute également avec un certain nombre d'autres investisseurs, ce que j'ai toujours prévu de faire, puisque j'aimerais que Tesla continue à avoir une large base d'investisseurs. Il convient d'achever ces discussions avant de présenter une proposition détaillée à un comité indépendant du conseil", estime Musk.

Le patron de Tesla ajoute que "la plus grande partie du capital requis pour permettre une sortie de la cote serait financée par fonds propres plutôt que par dette, ce qui ne correspondrait pas à une structure standard de 'leveraged buyout' communément utilisée". En effet, Musk ne pense pas qu'il serait sage de soumettre Tesla à une dette significativement accrue.

"Par conséquent, des rapports indiquant que plus de 70 milliards de dollars seraient nécessaires pour que Tesla devienne une entreprise privée surévaluent considérablement l'augmentation de capital réellement nécessaire", juge Musk. "Le prix de rachat de 420 dollars ne serait utilisé que pour les actionnaires de Tesla qui ne restent pas avec notre société si celle-ci sort de la cote. Ma meilleure estimation à l'heure actuelle est qu'environ deux tiers des actions détenues par tous les investisseurs actuels seraient transférées dans un Tesla hors-cote", conclut Elon Musk.

Quelles sont alors les prochaines étapes ?

Suite à cette démonstration, qui ne convaincra peut-être pas tout le monde, Musk précise les prochaines étapes à venir. Il entend discuter encore avec les investisseurs. Musk dit aussi avoir engagé des conseillers afin d'étudier différentes structures et options potentielles. Cela devrait lui permettre d'arriver à une meilleure évaluation du nombre des actionnaires existants qui resteraient au capital après une sortie de la cote. "Si et lorsqu'une proposition finale sera présentée, un processus d'évaluation approprié sera entrepris par un comité spécial du conseil de Tesla dont je comprends qu'il est en train d'être mis en place, avec le conseil juridique qu'il a choisi. Si le processus du conseil aboutit à un plan approuvé, toutes les approbations réglementaires requises devront être obtenues et le plan sera présenté aux actionnaires de Tesla pour un vote", termine Musk.

Le marché doute toujours

A ce stade, le titre réagit très peu ce lundi, en hausse de 0,4% à 356$ à Wall Street. Il faut dire que l'agence Reuters avait auparavant affirmé, au contraire, que le fonds d'investissement public saoudien (PIF) n'avait pas exprimé d'intérêt pour l'opération envisagée de sortie de la cote de Tesla. Reuters citait des sources familières de la question. Les sources de Reuters précisent que le fonds n'a été impliqué dans aucun plan de financement concernant Tesla. Il ne devrait pas participer à un financement sur le dossier sans prendre préalablement conseil auprès de Softbank. Le PIF a en effet lourdement investi à hauteur de 45 Mds$ sur cinq ans dans le Vision Fund de Softbank. Hélas pour Tesla, le conglomérat japonais n'envisagerait pas actuellement d'investissement dans Tesla compte tenu de son financement antérieur accordé au rival GM Cruise, croient savoir des sources de Reuters.

A l'inverse, Bloomberg avait précédemment rapporté, hier dimanche, que le PIF discutait bel et bien en vue de devenir un investisseur significatif de Tesla dans le cadre de la sortie de la cote, sans qu'aucune décision n'ait été prise.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com