Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 17/01/2020 à 23h20 Tesla Motors Inc -0,58% 510,50$
  • TSLA - US88160R1014
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Elon Musk craint que l'intelligence artificielle ne soit pire que la bombe nucléaire

Elon Musk craint que l'intelligence artificielle ne soit pire que la bombe nucléaire
Elon Musk craint que l'intelligence artificielle ne soit pire que la bombe nucléaire
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Il y a 45 ans déjà, Stanley Kubrick imaginait, dans son film "2001, l'Odyssée de l'espace", un ordinateur de bord HAL 9000 doté de parole, contrôlant le vaisseau Discovery One, en pleine rébellion contre un membre d'équipage. HAL, allusion aux initiales d'IBM en lettres décalées, symbolisait les risques de l'humanisation de l'intelligence artificielle, en proie à une réaction paranoïaque.

Elon Musk a peur du démon de l'intelligence artificielle

Plusieurs décennies plus tard, les craintes concernant l'intelligence artificielle n'ont pas disparu. Elon Musk, le jeune et talentueux milliardaire à l'origine de PayPal, Tesla, SpaceX ou encore SolarCity, n'est pas à première vue rétif aux nouvelles technologies et à l'innovation. Il a même investi dans plusieurs entreprises actives dans l'intelligence artificielle.

Pourtant, vendredi, devant un auditoire du MIT, Elon Musk a surpris en alertant sur les dangers de cette intelligence artificielle, qui pourrait constituer "notre plus grande menace existentielle". Avec l'intelligence artificielle, Musk pense que "nous convoquons le démon"... "Nous devrions faire très attention avec l'intelligence artificielle", estime Musk, qui avait déjà jugé qu'elle pourrait se révéler être "potentiellement plus dangereuse que l'arme nucléaire".

Garder un oeil sur le démon

Elon Musk a tout de même surmonté ses peurs en investissant dans ce domaine d'étude, pour "garder un oeil" sur les entreprises du secteur, dont on espère qu'elles ne le regardent pas en retour avec l'oeil rouge de HAL 9000. "Je voulais voir de quelle manière l'intelligence artificielle se développait", a expliqué Musk sur CNN. Malgré tout, Musk est tenté de croire qu'il faudrait une sorte d'autorité de supervision au niveau national ou international, "juste pour être sûr que nous ne fassions pas quelque chose de complètement dingue".

©2014-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com