Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/08/2020 à 17h35 Elis +0,18% 11,390€
  • ELIS - FR0012435121
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Elis : recul du chiffre d'affaires trimestriel

Elis : recul du chiffre d'affaires trimestriel
Elis : recul du chiffre d'affaires trimestriel
Crédit photo © Elis

(Boursier.com) — Elis publie un chiffre d'affaires du 1er trimestre impacté par la crise sanitaire, en retrait de 2,3% dont 1,8% en organique, à 759,2 millions d'euros, avec une baisse d'activité très marquée en Hôtellerie et plus contenue dans les autres secteurs. En France, le CA décline de 4,1% en organique, contre +0,6% en Europe centrale et -0,3% en Scandinavie & Europe de l'Est. La zone Royaume-Uni et Irlande recule de 6,7% en organique, l'Europe du Sud baisse de 5,8%, et l'Amérique latine progresse de 6,4%.

Comme indiqué au mois de mars, Elis a pris des mesures drastiques afin de préserver ses marges et sa génération de trésorerie dans ce contexte exceptionnel. A ce jour, une centaine d'usines du groupe ont été temporairement fermées, ou sont quasiment à l'arrêt, notamment en France, en Espagne et au Royaume-Uni, la plupart du temps en transférant des volumes entre usines d'une même région afin d'optimiser les capacités de production et de limiter les coûts. Les effectifs en central, et dans toutes les usines du groupe impactées par une baisse d'activité des clients, sont ajustés en fonction des besoins. Le plan d'investissements industriels prévu en 2020 est revu, avec l'annulation de tous les projets liés à de l'extension de capacité. Par ailleurs, le groupe anticipe une baisse très conséquente des investissements en linge pour l'année. Grâce à la mise en place rapide de l'ensemble de ces mesures, le free cash flow a été positif au mois de mars et sur les 3 premières semaines du mois d'avril.

Afin de pouvoir absorber plus sereinement cette crise, le groupe a obtenu, à sa demande, un réaménagement (waiver) du test de son covenant bancaire au 30 juin 2020. Ce waiver concerne, d'une part, les deux lignes de crédit renouvelable souscrites auprès d'un pool de banques françaises et européennes relationnelles et, d'autre part, le placement privé de type USPP souscrit auprès d'un pool d'investisseurs américains emmené par Barings. Elis a obtenu qu'aucune commission ne soit payée dans le cadre de l'obtention de ce waiver. Le 24 mars, le groupe a tiré un total de 200 ME, soit 100 ME sur chacune des 2 lignes de crédit renouvelable. Le 15 avril, le groupe a placé 125 ME de billets de trésorerie à 0,58%, échéance avril 2021. Le 24 avril, le groupe a remboursé 100 ME des 200 ME précédemment tirés (50 ME remboursés sur chacune des 2 lignes de crédit renouvelable). 100 ME restent donc tirés et disponibles en trésorerie.

Elis a donc aujourd'hui à disposition environ 1,1 milliard d'euros de liquidités, sous la forme des deux lignes de crédit renouvelable pour un montant non tiré de 800 millions d'euros et d'environ 300 millions d'euros de trésorerie. Le groupe n'a par ailleurs aucune échéance de dette significative avant 2023. Afin de renforcer davantage la liquidité, et comme annoncé le 31 mars dernier, le Directoire a décidé de retirer des résolutions qui seront soumises au vote lors de la prochaine assemblée générale annuelle la proposition d'une distribution de 0,39 euro par action au titre de l'exercice 2019. L'activité M&A est suspendue jusqu'à nouvel ordre. Seuls les processus d'acquisitions en voie de finalisation, ou pour lesquelles la signature d'un accord a déjà été annoncée, seront menés à leur terme.

Par solidarité avec les collaborateurs, Xavier Martiré, Président du Directoire, ainsi que les autres membres du Directoire, du Comité Exécutif, et les membres des Comités de direction de tous les pays du groupe, soit environ 200 personnes au total, ont consenti une baisse de leur rémunération. Depuis le 1er avril, la rémunération fixe mensuelle de Xavier Martiré a été temporairement diminuée de 25%, et celle des autres membres du Directoire et du Comité Exécutif de 10%.

Compte tenu des incertitudes liées au contexte actuel, le groupe n'est pas en mesure de communiquer de nouveaux objectifs pour l'année 2020. Elis s'attend à une baisse d'activité accentuée au deuxième trimestre par rapport au premier. Le mois d'avril devrait marquer un point bas, avec le plein effet des mesures de confinement mises en place en Europe sur la deuxième quinzaine du mois de mars. En avril, le groupe attend une évolution organique de son chiffre d'affaires d'environ -40%, avec une activité Hôtellerie à l'arrêt, environ -20% en Industrie, -30% en Commerces & Services, et -15% en Santé. Pour chaque euro de chiffre d'affaires perdu, l'EBITDA devrait diminuer d'environ 50 centimes. Par ailleurs, environ 20 centimes devraient être économisés sur les investissements et environ 10 centimes sur l'impôt.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !