»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/08/2018 à 17h35 Elior +2,79% 14,360€
  • ELIOR - FR0011950732
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Elior : sortie du purgatoire ?

Elior : sortie du purgatoire ?
Elior : sortie du purgatoire ?
Crédit photo © Société Elior

(Boursier.com) — Après un début de séance dans le rouge, Elior a inversé sa tendance pour afficher une hausse de 5,6% de retour à 14 euros en clôture. Le titre a tenté un rebond après quatre séances consécutives de baisse et surtout une chute de 14% de son cours de bourse mercredi, dans le sillage d'unavertissement sur ses résultats annuels et d'une publication pour le premier semestre 2017-2018 bien terne. L'actualité d'Elior est ainsi logiquement dominée par une avalanche d'ajustements d'analystes, avec des projections du consensus nettement abaissées.

Tout en restant à l'achat sur le groupe de restauration, Bryan Garnier a écrêté son cours cible de 19,50 à 17,50 euros. Pour cet intermédiaire, ce troisième avertissement depuis le départ de Philippe Salle met en lumière des erreurs de gestion sous son règne avec des guidances court et moyen terme trop ambitieuses même si certains problèmes résultent de facteurs temporaires. Bryan Garnier évoque notamment une montée en puissance trop lente des nouveaux contrats, de mauvaises conditions météo et la grève des transports en France qui expliquent à eux seuls 50% de la dégradation de la marge d'Ebitda.

Midcap Partners Louis Capital Markets a ramené pour sa part de 20,40 à 15,10 euros son objectif sur Elior en reconduisant son opinion "neutre". Ce broker parle d'une "perte de crédibilité" et pense que le groupe évoluera dans les prochains trimestres dans une équation difficile entre nécessité de redresser les marges et pression sur les prix en Restauration collective en France alors que la Concession sera impactée par les grèves. Nous considérons donc que les deux exercices à venir seront donc des exercices de transition sans potentiel de redressement, conclut MPLCM.

Parmi les autres brokers, AlphaValue a rétrogradé sa recommandation d' "achat" à "accumuler" et Raymond James est passé d'"achat fort" à "performance en ligne". Berenberg, quant à lui, a dégradé le groupe de restauration à "conserver" alors qu'il était à "acheter" jusqu'ici. Enfin, Crédit Suisse a sabré de 17,10 à 13,80 euros son cours cible sur le dossier recommandé à "neutre".

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com