Cotation du 16/08/2022 à 09h23 Elior +0,72% 3,346€

Elior Group : un analyste vise plus haut

Elior Group : un analyste vise plus haut
Elior Group : un analyste vise plus haut
Crédit photo © Elior

(Boursier.com) — Elior Group monte de 1,5% à 3,13 euros, alors que Citigroup a repris le suivi du dossier à 'neutre' avec un objectif de cours de 3,3 euros. Le groupe de restauration a publié son chiffre d'affaires des 9 premiers mois de l'exercice 2021-2022 clos au 30 juin 2022, à hauteur de 3.419 ME, en croissance organique de 20,3% par rapport aux 9 premiers mois de l'exercice précédent, portée à hauteur de +10,1% par un fort dynamisme commercial.
Le Chiffre d'affaires du troisième trimestre est même de 1.180 ME, en croissance organique de 25% par rapport à la même période un an plus tôt. À la fin juin 2022, la liquidité disponible d'Elior s'élevait à 437 ME, contre 444 ME à fin mars 2022. De quoi confirmer des perspectives pour l'exercice 2021-2022 et ses ambitions à horizon 2024...

Les attentes de la place ont été dépassées grâce à l'assouplissement des restrictions liées à la crise sanitaire et à un fort dynamisme commercial et à la progression du taux de rétention, tandis que les analystes tablaient en moyenne sur 1,11 milliard d'euros de CA, selon le consensus établi par la société. "L'ensemble des zones géographiques dans lesquelles Elior opère a contribué à ce rebond, tous nos pays ayant enregistré des taux de croissance organique à deux chiffres, traduisant ainsi une nette amélioration des conditions sanitaires par rapport à celles qui prévalaient à la même époque un an plus tôt", a déclaré la direction.

Inflation sous surveillance

Le développement commercial a permis à Elior de faire progresser le chiffre d'affaires de 10,1%, ce qui a compensé l'impact de 8% des pertes de contrats, a ajouté le groupe. Le fournisseur d'entreprises, d'écoles, de prisons, d'hôpitaux et de maisons de retraite, a confirmé par ailleurs ses perspectives pour l'année en cours et ses objectifs à horizon 2024, mais s'est voulu prudent concernant la situation macroéconomique actuelle... "Le contexte dans lequel nous opérons reste marqué par une inflation très élevée et persistante", a déclaré le président-directeur général Bernard Gault.

Le secteur de la restauration, frappé de plein fouet par la crise sanitaire, renégocie actuellement les tarifs avec les fournisseurs pour faire face à la flambée des prix de l'énergie et des denrées alimentaires déclenchée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie, deux des plus grands exportateurs de blé au monde. En mai dernier, Elior avait dévoilé un plan de redressement des marges pour atténuer les pressions croissantes dues à la pandémie et à la hausse des prix...

©2022

A lire aussi sur Elior

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !